Camerounactuel

Cameroun : les exportations d’huile de palme en chute libre de plus de 95% en un an

Entre janvier et septembre 2022, les exportations d’huile de palme au Cameroun ont connu une baisse drastique passant de 3000 tonnes entre janvier et septembre 2021 à 139 tonnes sur la même période en 2022, soit un recul de 2 861 tonnes en valeur absolue et 95,4% en valeur relative, en glissement annuel.

C’est ce que révèle le bulletin des exportations des matières premières, produit par le ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire. De plus, « Cette baisse sensible des volumes a également induit une diminution prononcée, en glissement annuel, de la valeur des exportations d’huile de palme sur la même période (-97,3%)», peut-on lire dans le document.

Cette situation découle de la décision gouvernementale de restreindre les exportations d’huile de palme en vue de favoriser un meilleur approvisionnement des ménages et des industries locales de transformation, surtout au vu du contexte de pénurie et d’inflation qui planait à cette période-là. Les plus affectés par cette mesure étant les pays voisins du Cameroun, importateurs de ce produit dont le Nigéria.

Il convient de relever que même si le Cameroun exporte l’huile de palme, sa production estimée à 360 000 tonnes annuellement, ne parvient pas à combler la demande industrielle de 1,179 million de tonnes. Celle-ci étant comblée par les importations. En 2022, les autorisations d’importations relatives à cet effet étaient de l’ordre de 143 000 tonnes après 80.000 tonnes en 2019, 70.000 tonnes en 2020 et 100.000 tonnes en 2021.

Par ailleurs, indiquons que sur les neuf premiers mois de l’année 2022, les exportations globales du Cameroun ont connu une hausse de 46%, par rapport à la même période en 2021. En lien avec « bonne tenue des ventes des hydrocarbures qui ont crû de 80% (dont +64,8% pour le pétrole brut et +137,5% pour le gaz naturel liquéfié) », et « n accroissement des exportations de produits bruts hors hydrocarbures (+7,1% en valeur), ainsi que des principaux produits manufacturiers (+33,9%). », peut-on lire dans le document du Minepat.

Eco Matin

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi