Camerounactuel

Cameroun-Covid-19 : la Cicam annonce la livraison de ses masques qu’elle vendra à 1300 FCFA

La Cotonnière industrielle du Cameroun (Cicam) sort du bois et annonce l’arrivée des masques produits en son sein  sur le marché camerounais. La date de la mise en vente n’est autre que le 7 mai 2020 !

Des sources officielles glissent sous cape que ces équipements seront capables d’être lavés pour être utilisés. Mais pas de manière définitive. L’on pourra les laver pendant 15 fois, après quoi, chaque usager pourra se procurer un autre masque. Le prix est également soufflé : 1300 FCFA la pièce, même si à Ndokoti par exemple- un grand carrefour qui est lui voisin et est très dense économiquement- les masques en tissu se vendent à 200 francs.

Dans les couloirs de la Cicam, l’on divise 1300 francs par 15, ce qui revient donc 86 francs. Le volume à mettre sur le marché reste un mystère pour l’heure. Ce qui n’est pas le cas des brouilles administratives qui ont emmené cette entreprise à esquiver les media depuis que le ministre de l’Industrie, des mines et du développement technologique, Gabriel Dodo Ndoke avait annoncé début avril que « la Cicam a mobilisé autour de lui (sic), à ma demande, tous les professionnels des secteurs pour la production de ces masques, et nous sommes satisfaits. »

15 millions

Il avait alors été dit que la Cicam produirait 15 millions de masques par mois. Une performance désormais en doute. Au Cameroun depuis l’annonce de cette nouvelle, chacun y va de son commentaire. Certains compatriotes estiment que l’entreprise est visiblement en retard par rapport au challenge à lui confié par le ministre.

D’autres par contre surfent sur le pouvoir d’achat des camerounais qu’ils trouvent faible pour s’offrir un masque à 1300 FCFA, la pièce. Dans tous les cas, avec la démocratisation de la fabrication des masques chaque camerounais peut faire son choix selon sa bourse.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles