Camerounactuel

Burkina Faso : la charte constitutionnelle d’une transition de trois ans adoptée

La charte constitutionnelle de la transition au Burkina Faso a été signée mardi par le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, a rapporté l’agence officielle AIB.

M. Damiba, qui a prêté serment le 16 février devant le Conseil constitutionnel, sera investi ce mercredi dans ses fonctions de président de la transition.

La charte prévoit une transition d’une durée de trois ans et précise que ni le président, ni le Premier ministre, ni le président du Parlement ne pourront prendre part aux élections générales qui mettront fin à la période de transition, a précisé l’AIB. Le président de la transition ne pourra notamment pas se présenter à l’élection présidentielle.

Un gouvernement de 25 ministres maximum sera mis en place et l’organe législatif sera composé de 71 membres, selon la même source.

La charte composée de 43 articles précise que les missions de la transition seront entre autres la lutte contre le terrorisme, la restauration de l’intégrité territoriale et la réponse à la crise humanitaire pour une durée de 36 mois.

Les organes de la transition sont le président de la transition, le conseil d’orientation et de suivi de la transition, le gouvernement de transition avec un Premier ministre civil et une Assemblée législative de la transition.

Xinhua

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi