fbpx

Cameroun Actuel

Bombardements meurtriers à Gaza, un émissaire américain en Israël

L’armée israélienne a intensifié ses frappes sur la bande de Gaza dont l’une a tué dimanche 20 Palestiniens dans leur maison, a indiqué une source hospitalière, à l’heure où un émissaire américain est attendu en Israël pour parler de la guerre qui perdure.

Au huitième mois du conflit entre Israël et le Hamas déclenché par une attaque sans précédent le 7 octobre du mouvement islamiste palestinien sur le sol israélien, les combats ont repris de plus belle à Jabalia (nord), où le Hamas a repris pied selon l’armée, et se poursuivent à Rafah (sud), d’après des témoins.

Quelque « 800’000 » Palestiniens ont « été forcés de fuir » Rafah selon l’ONU pour s’entasser notamment à Khan Younès, plus au nord, depuis l’ordre d’évacuation israélien le 6 mai, un jour avant l’entrée des chars israéliens dans l’est de cette ville surpeuplée où la communauté internationale craint pour la population civile.

Avant l’aube, une frappe aérienne israélienne a touché la maison de la famille Hassan dans le camp de réfugiés de Nousseirat (centre), ont indiqué l’hôpital al-Aqsa et des témoins. « Nous avons reçu vingt morts et plusieurs blessés », a précisé l’hôpital.

Des blessés, dont des enfants, ont été sortis des décombres de l’habitation, a rapporté l’agence palestinienne Wafa.

Dans le nord du territoire palestinien assiégé et dévasté, l’hôpital Al-Ahli Arab a fait état de trois morts dans un raid israélien sur une école abritant des déplacés dans l’est de la ville de Gaza.

Des témoins ont rapporté des explosions et des combats continus toute la nuit à Jabalia, après que l’armée a ordonné l’évacuation de quartiers d’où des roquettes ont été tirées sur Israël.

« Contre une superpuissance?! »

Début janvier, Israël avait annoncé avoir neutralisé le Hamas dans le nord du territoire palestinien, mais selon l’armée, le mouvement a repris pied à Jabalia entraînant une nouvelle opération au sol de ses soldats.

« J’en appelle à tous ceux qui ont une once d’humanité. Des massacres ont lieu ici. Des enfants sont déchiquetés. Quelle est la faute de ces enfants et femmes ? Je ne comprends pas, vous pensez que vous vous battez contre une superpuissance ? Je jure que ce sont les civils qui meurent », a lancé à l’AFP Abou Nabil, un habitant de Jabalia.

Dans le sud de la bande de Gaza, l’armée a annoncé intensifier ses opérations à Rafah avec l’objectif affiché d’y anéantir les…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi