Camerounactuel

Barrages Mondial 2022 : Rigobert Song s’empare de l’héritage de Conceçao

Alors que beaucoup attendaient un retour en cascade de plusieurs binationaux, fruit d’une campagne de séduction en Europe, le nouveau sélectionneur de l’équipe nationale fanion de football préfère composer sa liste de 38 présélectionnés avec plus de 92% des joueurs présents à la Coupe d’Afrique des nations.

Ceux qui avaient prédit un Tsunami dans l’effectif des Lions indomptables, doivent encore ronger leurs freins. La révolution Rigobert Song n’est pas pour maintenant. Le nouveau patron de l’encadrement technique sait mieux que quiconque qu’il ne suffit pas d’opérer (brusquement) des changements dans le choix des hommes, pour espérer imprimer ses marques et sonner le renouveau au sein d’une sélection. Même si plusieurs fans des quintuples champions d’Afrique souhaitent voir l’équipe remaniée et rajeunie, l’ancien capitaine courage estime que c’est avec le temps et de l’ambition que les choses se feront.

La preuve par 9 avec cette liste des 38 présélectionnés qu’il a rendue publique hier lundi 7 mars et constituée en majeure partie des joueurs présents à la dernière Can sous l’encadrement d’Antonio Conceiçao. Convaincu que l’héritage du technicien portugais n’est pas une coquille vide, « Magnan » décide de poursuivre l’aventure avec ce legs vivement attendu pour ces matchs de barrages qualificatifs à la prochaine Coupe du monde au Qatar.

Vaincre les Fennecs à tout prix

Exceptés le gardien Fabrice Ondoa, Arnaud Djoum, Léandre Tawamba, John Mary et Jeando Fuchs qui font leur retour, ou encore Sacha Boey, Gaël Ondoa et Olivier Ntcham qui semblent enfin résolus à défendre les couleurs de leur pays, c’est pratiquement les mêmes joueurs qui ont remporté la médaille de Bronze à la 33e édition de cette grand’messe du football continental que le Cameroun a accueilli du 09 janvier au 06 février derniers. En fin tacticien et conscient que la cuvée laissée par son prédécesseur a du talent et de l’engagement à revendre.

C’est donc logiquement que des cadres comme André Onana, Michaël Ngadeu, Eric-Maxim Choupo-Moting, Ambroise Oyongo, Karl Toko Ekambi, Zambo Anguissa, Vincent Aboubakar, Moumi Ngamaleu et F a V Collins sont appelés à constituer l’ossature de l’équipe qui affrontera en aller et retour, les Fennecs d’Algérie dans moins de trois semaines.

Sauf miracle ou cas de force majeure, leurs places dans la future liste définitive sont (presque) déjà acquises. C’est le cas de Nouhou Tolo, auteur d’une Can extraordinaire, ou encore Jean Onana, Jean- Charles Castelletto, Martin Hongla, Samuel Oum Gouet, Ignatius Ganago, Dévis Epassy et Enzo Ebosse.

Njié et Bassogog éternels rescapés

Là où le bât blesse, c’est que les autres joueurs qui complètent la liste des présélectionnés sont pour la plupart des « bras cassés » sortis tout droit de l’infirmerie ou en manque de temps de jeu. C’est le cas de Jérôme Onguéné. Le défenseur de RB Salzburg est blessé depuis son retour en club et a déjà manqué six matchs consécutifs. Sevré de compétitions, on comprend mal comment il figure dans cette liste, quoique sa place au sein de cette sélection (à son bon niveau) ne fasse plus l’objet d’un débat. Idem pour Pierre Kunde Malong.

Depuis les 45 minutes jouées en Coupe de Grèce le 9 février, le milieu de l’Olympiakos a manqué 7 matchs et donc, en panne d’explosivité. Quid d’Yvan Neyou qui n’a pas fait de liste à Saint-Etienne depuis le 6 février ? Autre curiosité, la présélection de Clinton Njie et Christian Bassogog. Totalisant plus de temps de jeu qu’Eric-Maxim Choupo Moting pendant la Can, les deux joueurs sont lamentablement passés à côté de la plaque. Si le premier a quitté le banc dimanche dernier après trois matchs dans les gradins, le second lui n’a pas joué en club depuis le 15 août 2021. Vivement la liste finale !

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles