fbpx

Cameroun Actuel

Aucun répit dans les frappes israéliennes à Gaza

La Russie a affirmé dimanche avancer dans la région de Kharkiv (nord-est de l’Ukraine), revendiquant la prise de quatre localités supplémentaires près de la frontière. L’offensive lancée vendredi par Moscou a entraîné l’évacuation de milliers de civils.

« Toutes les zones de la frontière nord sont sous le feu de l’ennemi presque 24 heures sur 24. La situation est difficile », a déclaré sur les réseaux sociaux Oleg Synegubov, gouverneur de la région de Kharkiv. « Le nombre de localités où des hostilités actives sont en cours a augmenté », a-t-il ajouté.

« Au total, 4073 personnes ont été évacuées », avait-il écrit peu avant sur les réseaux sociaux, au lendemain de la revendication par les forces russes de la prise de cinq villages dans la région.

Le ministère russe de la Défense a ensuite fait état de la prise de quatre localités supplémentaires très proches de la frontière – Gatichtché, Krasnoïé, Morokhovets et Oleïnikovo – dans cette région qui abrite la deuxième ville d’Ukraine.

Personnes âgées désorientées

L’AFP a pu voir dimanche des personnes évacuées, la plupart âgées et désorientées, près de Vovchansk, une ville frontalière qui comptait quelque 3000 habitants avant l’offensive en cours. « Nous n’étions pas prêtes à partir. Chez nous, c’est chez nous », a déclaré Lyouda Zelenskaya, 72 ans, son chat Zhora dans les bras. Comme elle, Liouba Konovalova, 70 ans, se remémore « la nuit terrifiante » qui a précédé leur évacuation. Toutes deux vivaient ensemble après le départ de leurs enfants.

Autour d’elles, des volontaires assistent des évacués âgés assis sur des bancs pour s’enregistrer et recevoir de la nourriture avant de partir pour Kharkiv.

Selon Oleksiï Kharkivsky, un policier de Vovchansk mobilisé pour ces évacuations, « plusieurs personnes » sont mortes dans des bombardements samedi et le corps d’une autre a été découvert sous des gravats durant la nuit. « La ville est constamment sous les tirs », affirme-t-il. « Artillerie, mortiers, les ennemis attaquent avec tout ce qu’ils ont ».

Le policier a également rapporté que quelque 1500 personnes ont été évacuées depuis vendredi de cette ville touchée par 32 attaques de drones au cours des dernières 24 heures. Le gouverneur Synegubov a estimé à 500 le nombre de civils encore présents à Vovchansk.

Situation « significativement dégradée »

Volodymyr Tymochko, chef de la police de la région de…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi