Camerounactuel

Approvisionnement en eau potable : une grève illimitée annoncée à la Camwater

Dans une correspondance adressée au Chef de l’Etat, le Syndicat national des employés de l’eau potable annonce un arrêt de travail illimité à compter du 22 février prochain.

Face à ce tableau sombre, la masse laborieuse des travailleurs, las de subir les affres d’une gestion chaotique, entend manifester son Ras-le-bol par un arrêt illimité à compter du lundi 21 février 2022». La mise- en-garde est contenue dans une correspondance du Syndicat national des employés de l’eau potable en date du 27 janvier 2022.

Dans cette lettre portant en objet «le secteur de l’eau à l’agonie», et adressée au président de la République, le Syndicat national des employés de l’eau potable dénonce la lente agonie de ce secteur, ainsi que son mauvais management à l’origine de ce malaise.

A en croire lé président du Syndicat national des employés de l’eau potable, Jean Tsanga, c’est pour ne pas être complices de la mort d’un aussi stratégique et sensible pan de l’activité nationale que ces travailleurs ont décidé de rompre le silence et de prendre entièrement leurs responsabilités.

Ainsi, ces travailleurs dénoncent entre autres :

  • l’absence criard d’un plan de réalisation des infrastructures nouvelles ;
  • l’absence de plan d’entretien des réseaux et des réhabilitation d’ouvrages existants avec pour conséquence l’absence de nouvelles extensions du réseau ainsi que l’arrêt de fonctionnement de plusieurs anciens ouvrages ;
  • la difficulté à boucler tous les projets trouvés et en cours d’exécution ;
  • la livraison au compte-gouttes et en quantité insuffisante du matériel d’entretien réseau et de branchements ;
  • l’acquisition en compte-gouttes et en quantité suffisante des produits de l’entretien des eaux avec pour conséquence le mauvais traitement de l’eau ;
  • les droits des travailleurs bafoués, causant une démotivation générale du personnel.

Des plaintes consécutives, disent-ils, à un mauvais management.

« Depuis la fusion, s’est plutôt installée une mafia de destruction massive du secteur de l’eau où seuls le colportage, le mensonge, la gabegie, la médisance, la filouterie, le copinage, l’arnaque, la corruption et les malversations de toutes sortes sont érigées en mode de gestion », dénonce Jean Tsanga.

Contactée, la Cameroon water utilities corporation (Camwater) n’a pas encore réagi à cette correspondance qui l’incrimine.

Mutations

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi