Camerounactuel

Coronavirus : les transporteurs entrent en grève illimitée le 6 avril 2020

Ils accusent le gouvernement d’avoir refusé le dialogue social en ignorant leurs correspondances après les mesures fixées, puis durcies dans le cadre de la lutter contre le Covid-19.

Au Cameroun, les transporteurs routiers ne sont pas contents. Ils annoncent d’ailleurs une grève généralisée à partir du 6 avril 2020, sur l’ensemble du territoire national. Ceci, si leurs revendications ne sont pas prises en compte. Ce 30 mars 2020, ils adressent une correspondance sous forme de préavis de grève au premier ministre chef du gouvernement.

Dans cette correspondance, les transporteurs routiers disent avoir saisi par courrier, le premier ministre le 23 mars 2020, dans le but de manifester leur compassion relative aux mesures prises pour contenir la propagation du coronavirus au Cameroun. Pour eux, ils ne reçoivent du gouvernement camerounais que mépris et frustrations. Une attitude qui crée désarroi au sein de la corporation.

Être sur le qui-vive

Les transporteurs disent néanmoins être sur le qui-vive.  « Malgré ce durcissement et en dépit des abus et tracasseries diverses des forces de maintien de l’ordre dans l’application des mesures restrictives sus évoquées, nous avons continué de croire aux vertus du dialogue social en vous adressant une seconde correspondance qui est également resté e lettre morte », peut-on lire dans le communiqué des transporteurs routiers. Avec cette rupture de confiance, ils entendent arrêter leurs activités et de manière illimitée le 6 avril 2020 si leurs doléances ne sont pas prises en compte.

Bien avant l’avènement du coronavirus, le Cameroun traverse une crise sans précédent. La crise sanitaire vient seulement saler l’addition. Dans un communiqué la semaine dernière, le président du Gicam, principale organisation patronale du Cameroun demande au gouvernement de mettre sur pied des mesures pour accompagner les entreprises à supporter la crise.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles