fbpx

Cameroun Actuel

Yo-Yo-Ma et Jean Reno sur scène avec l’Orchestre de Chambre de Lausanne

Les pompiers danois tentaient mardi d’éviter l’effondrement du bâtiment historique de l’ancienne Bourse de Copenhague, datant du XVIIe siècle, en proie aux flammes. La flèche emblématique s’est effondrée devant des Danois médusés.

La flèche haute de 54 mètres s’est écroulée dans les flammes en début de matinée et les pompiers tentaient de sauver la structure du bâtiment qui subissait des travaux de rénovation.

« Les façades sont encore debout, mais elles commencent à céder sous l’effet de l’incendie », a dit le directeur des services de secours, Jakob Vedsted Andersen, à la mi-journée.

« Nous faisons tout notre possible pour protéger les façades, mais nous ne pouvons donner aucune garantie », a-t-il ajouté.

L’incendie s’est déclaré pour une raison inconnue sous le toit vers 7h30 locales, selon les secours qui ont dépêché plus d’une centaine de pompiers sur place, tandis que la police bloquait des parties de la capitale à la circulation.

Le sinistre n’a fait aucun blessé et il n’y a pas de risque de propagation à d’autres bâtiments.

« Nous nous sommes réveillés avec un triste spectacle », a dit le roi du Danemark Frederik X dans un communiqué, « une partie importante de notre patrimoine architectural était et est toujours en flammes ».

« Cela fait mal à l’âme des Danois, des années d’histoire se consument dans les flammes », a abondé la Première ministre Mette Frederiksen auprès de la télévision publique danoise.

Une riveraine, Elisabeth Moltke, 45 ans, est venue assister au sinistre: « c’est notre Notre-Dame, c’est notre trésor national », a-t-elle confié émue à l’AFP.

Toit en cuivre

De nombreux camions entourent l’édifice qui abrite aujourd’hui la Chambre de commerce danoise, à deux pas du Parlement et du siège du gouvernement.

« C’est un toit en cuivre, et il est tout simplement impossible d’y pénétrer », avait déclaré plus tôt le directeur des services de secours.

Edifice incontournable de Copenhague, la vieille Bourse, qui abrite aussi une vaste collection d’oeuvres art, était en cours de rénovation pour célébrer ses quatre siècles d’existence.

« Images terribles (en provenance) de la Bourse ce matin. 400 ans de patrimoine culturel danois en flammes », a déploré sur le réseau social X le ministre de la Culture danois Jakob Engel-Schmidt.

Des forces de l’armée danoise, Den Kongelige Livgarde, ont aussi été dépêchées sur les lieux, notamment pour essayer de…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi