Camerounactuel

Université de Bamenda : une étudiante se suicide, après les réprimandes de sa mère sur sa grossesse 

Une étudiante de première année de l’Université de Bamenda s’est suicidée. Le jeune fille aurait commis cet acte après avoir eu un malentendu avec sa mère au sujet d’une prétendue grossesse non désirée.

La nommée Mbuena Tecla était étudiante à l’Université de Bamenda à la faculté de droit et des sciences politiques.

Selon notre informateur à Bambili, sa mère l’a réprimandée après qu’elle soit tombée enceinte. Traumatisée par ce qu’il fallait faire, la fille qui était apparemment déprimée a décidé de se suicider.

Selon Noemi Dalmonte, représentante résidente adjointe du Fonds des Nations-Unies pour la population (Unfpa) au Cameroun, les grossesses non intentionnelles ont des conséquences sociales et individuelles sur la jeune fille. Elles touchent à la santé physique et mentale des filles.

Ces grossesses entraînent une hausse des avortements non médicalisées, cause majeure de mortalité maternelle à l’échelle mondiale. La représentante résidente adjointe de l’Unfpa s’exprimait ainsi ce 23 juin 2022 à l’occasion de la cérémonie officielle de lancement du rapport sur l’état de la population mondiale 2022.

La cérémonie officielle de lancement du rapport sur l’état de la population mondiale 2022 s’est tenue à Yaoundé. Ladite cérémonie était présidée par le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie de la Planification et de l’Aménagement du territoire. Ce rapport révèle que 60% des grossesses non intentionnelles aboutissent à un avortement, qui dans 45% de cas entrainent des conséquences fatales.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi