Camerounactuel

Un premier but à Montréal pour Harvey-Pinard, un pronostic gagnant pour Belzile

Rafaël Harvey-Pinard a marqué son premier but dans la LNH lors de son premier match avec les Canadiens. C’était le 28 décembre dans une défaite de 5-4 en prolongation contre le Lightning de Tampa.

• Lisez aussi : Le CH surprend les Leafs en prolongation

• Lisez aussi : Canadien: Cole Caufield manquera le reste de la saison

Près de treize mois plus tard, Harvey-Pinard a connu la joie d’un premier but sur la patinoire du Centre Bell. En deuxième période, l’ailier a bondi sur un retour de Michael Pezzetta pour loger la rondelle dans le haut du filet face à Ilya Samsonov.

Il a sauté dans la baie vitrée après son but puis a reçu un gros câlin de Pezzetta et Alex Belzile, l’auteur de l’autre passe sur ce match.

« C’est difficile à décrire comme des émotions », a déclaré Harvey-Pinard après le match. J’avais des frissons qui parcouraient mon corps. C’est le rêve d’un petit gars de marquer un but au Centre Bell, encore plus contre les Maple Leafs un samedi soir.

Pour la première fois, le numéro 49 a également eu le plaisir d’écouter la voix mielleuse de Michel Lacroix pour l’annonce de son but.

« C’était spécial. Depuis que je suis petit, je l’ai entendu dire les noms des gars qui comptent. J’ai des frissons tout le temps. Mais entendre mon nom était encore plus magique. C’était une soirée spéciale. »

Présents à Montréal pour les matchs de mardi contre les Jets et de jeudi contre les Panthers, Marc Pinard et Johanne Harvey ont repris le chemin d’Arvida au Saguenay vendredi matin.

« Mes parents n’étaient pas là ce soir, mais j’avais de la famille du côté de ma copine, a souligné le numéro 49. Je sais que mes parents me surveillaient à la maison. Ils sont fiers de moi. Ça fait chaud au coeur. »

La bonne prédiction

Dans le vestiaire du CH, Harvey-Pinard a également révélé un talent unique pour Belzile, celui de lire l’avenir.

« Avant le début de la prolongation, Alex m’avait dit sur le banc qu’il pensait que Pitlick était sur le but gagnant. Quand il a marqué, je n’y croyais pas. Je lui demanderai plus souvent ses prédictions.

Rem Pitlick, un autre attaquant qui a porté l’uniforme du Rocket de Laval cette saison, s’est moqué de la prédiction de son coéquipier.

« Belzile est génial. J’étais content de le revoir avant le match. J’avais construit une belle complicité avec lui à Laval. Je suis heureux de savoir qu’il croit en moi et qu’il a fait cette prédiction.

Belzile, quant à lui, était un peu timide pour revenir sur cette histoire. Il avait sans doute peur d’hériter du surnom de JoJo Savard.

« Je ne sais pas d’où ça vient. Je ne veux pas me faire passer pour un génie. J’ai eu ce sentiment. Quand les prolongations ont commencé, j’ai eu un sentiment. Lorsque Pitlick reprend confiance, il est tout à fait un joueur de hockey. Je suis très heureux pour lui. J’avais déjà…

Lire la suite de l’article sur nouvelles-dujour.com

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi