Camerounactuel

Un Congolais de 24 ans invente un tapis de course purement en bois et sans moteur

Dans son atelier de Goma, Désiré Kabengela, un jeune étudiant congolais, passe son temps après le collège à réfléchir à l’innovation.

Ce jeune homme de 24 ans vient de fabriquer le premier tapis de course d’Afrique conforme à la norme internationale.

Ses innovations majeures sont strictement en bois.

« C’est un endroit où je suis toujours occupé à utiliser ou à fabriquer nos tapis roulants mécaniques. C’est notre atelier », a déclaré Désiré Kabengela, a déclaré Désiré.

Cet appareil innovant en bois dur est conçu pour répondre aux attentes et aux besoins de tous les sportifs, que ce soit ceux qui courent ou marchent. Il s’adresse également aux sportifs amateurs et peut leur permettre d’améliorer leur endurance, lutter contre les maladies cardiovasculaires, réduire le risque d’hypertension artérielle et bien d’autres.

Cette machine a déjà été approuvée par des experts dans le domaine du sport. Ceux qui l’ont expérimenté ont donné des commentaires positifs sur ses performances.

« En tant qu’entraîneur, je viens de vivre ce travail, c’est vraiment bien. Si on avait un gouvernement responsable, on devrait soutenir ce genre d’initiatives. Sur le plan d’amélioration, il faudrait travailler sur les bruits, parce que quand on augmente sa vitesse on a le bruit qui en sort », a déclaré Benefit Karwichi Emmanuel, un entraîneur.

Cet équipement facilite également la vie de tous ceux qui ont du mal à se rendre dans les salles de sport. il peut être installé n’importe où, comme dans les bureaux et à la maison. C’est le cas de cette maison à Goma.

« Vous savez que nous sommes à Goma, nous avons toujours un manque d’électricité, avec ce tapis vous pouvez l’utiliser n’importe quand même si vous n’avez pas d’électricité », a déclaré Marcelin Mutabazi, un autre utilisateur.

L’équipement peut être utilisé n’importe où tant que la topographie est plate. Son invention est pratique pour les habitants des zones rurales qui n’ont pas d’électricité.

Quant à la variation de vitesse, elle dépend de la vitesse, de l’énergie et du poids de l’utilisateur.

Précisons d’ailleurs que cette invention est l’oeuvre d’un jeune Congolais encore étudiant en électromécanique à l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées ISTA de Goma. Ce fut son principal projet pour sa soutenance publique en troisième année.

Africa News

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles