Camerounactuel

Un ancien porte-parole de la présidence jugé pour détournement des fonds publics

L’ancien porte-parole de la présidence du Gabon Ike Ngouoni comparait depuis ce lundi devant la Cour criminelle spéciale pour détournement de fonds publics, concussion et blanchiment des capitaux.

En détention préventive à la prison centrale de Libreville depuis novembre 2019, Ike Ngouoni a comparu pour la première fois aux côtés de son ancienne assistante, Sandy Ntsame Obame, qui est poursuivie pour complicité de détournement de fonds publics.

M. Ngouoni et son assistante ont été accusés d’avoir mal géré les budgets du service de la communication présidentielle. Celui-ci variait entre 150 millions et 350 millions de francs CFA par mois. L’accusation a estimé qu’en 26 mois au palais présidentiel, Ike Ngouoni a géré 7,2 milliards de FCFA. Il a été sommé d’apporter les justificatifs de l’utilisation de cet argent public.

Devant la barre, il a expliqué que l’argent servait à payer les prestataires qui travaillaient pour améliorer l’image, la réputation du président de la République, et assuraient la promotion de ses actions et choix politiques.

Les plaidoiries sont prévues mardi.

Xinhua

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi