Camerounactuel

Tué par les réseaux sociaux, Paul Biya plus que jamais vivant à Etoudi

Depuis jeudi dernier, une folle rumeur annonce la mort du chef de l’Etat camerounais. Il n’en est rien, confirme le ministre de la Communication porte-parole du gouvernement.

Paul Biya, le président de la République du Cameroun, est bien vivant. Confirmation faite par René Emmanuel Sadi, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement. C’est par un communiqué que le diplomate choisi de faire le démenti.

« Au sujet des propos insensés tenus par un certain « Kwamwa la panthère » dans une vidéo mise en ligne dans la nuit du mercredi 25 mars 2020 aux environs de 23 heures 52 minutes et annonçant à cor et cri, le décès du président de la République, son excellence Paul Biya. Le ministre de la communication apporte un démenti formel à ces élucubrations et fantasmes d’un concitoyen dévoyé et visiblement déséquilibré et demande qu’il n’y soit accordé aucun crédit », écrit René Emmanuel Sadi.

Genève

Pour le ministre de la Communication, « le président de la République, vaque normalement à ses occupations régaliennes comme en témoignent au demeurant, ses activités de ces derniers jours… », Poursuit le ministre de la Communication.  La rumeur de la mort de Paul Biya, intervient après l’atterrissage d’un avion médicalisé suisse à Douala.

De source bien introduite, l’avion venait en réalité chercher des suisses qui étaient bloqués au Cameroun à cause du coronavirus. Malheureusement, certaines personnes ont laissé entendre qu’il avait transporté le président gravement malade vers la Suisse. Au Cameroun, ce n’est pas la première fois qu’on annonce la mort de Paul Biya. En 2004, il est annoncé mort alors qu’il est en visite privée à Genève en Suisse. « J’étais en visite privée en Europe. J’ai appris comme tout le monde que j’étais mort. Il paraît qu’il y en a qui s’intéressent à mes funérailles. Eh bien, dites-leur que je leur donne rendez-vous dans une vingtaine d’années », avait alors dit Paul Biya à sa descente d’avion.

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles