Camerounactuel

TÉMOIGNAGE. « C’est un terrible drame… » Une maison chargée d’histoire ravagée par un incendie à Toulouse

l’essentiel
Dans le quartier des Chalets de Toulouse, c’est l’émotion et l’émerveillement. Un violent incendie a ravagé le dernier étage d’une maison historique très précieuse pour les habitants du quartier.

Un pan du patrimoine et de l’histoire de Toulouse est parti en fumée ce dimanche matin. Le quartier des Chalets a été plongé dans le va-et-vient des véhicules de secours vers 9h30. Rue du commissaire Philippe, au numéro 20, un violent incendie s’est déclaré au dernier étage de cette maison répondant aux codes de l’architecture Art nouveau. Les pompiers se sont battus toute la matinée contre le brasier parti des combles de cet immeuble. Deux échelles et des lances à incendie ont été déployées pour contenir le feu. Le toit a été entièrement détruit par les flammes. Il ne reste que des braises de ce dernier étage.

Le toit et le dernier étage ont été complètement détruits par le feu.
Mission d’appui au drone SDIS 31

Après recherche et exploration, il n’y avait personne au moment de cet incendie. Il n’y a donc pas de blessé. Mais selon certains riverains et voisins, depuis quelques mois, cette maison chargée d’histoire était squattée.

Dans le quartier, c’est l’émerveillement et l’émotion. « C’est un drame absolu. Les gens du quartier sont très attachés à cette maison, c’est un morceau d’histoire et c’est pour ça qu’on avait entamé les démarches pour la faire classer », témoigne, Jean-Louis Ducassé, vice-président des Chalets -Association de quartier Roquelaine.

A lire aussi :
Toulouse : un violent incendie se déclare dans les combles d’une maison du quartier des Chalets

Une maison chargée d’histoire

En réalité, cette maison appartenait au commissaire Jean Philippe. La rue a également été rebaptisée en 1947 en hommage à cet homme entré dans la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a notamment participé à de nombreux sauvetages de juifs. Sous le régime de Vichy, il est mandaté par les autorités pour dresser la liste des juifs du quartier dont il a la charge. Ne voulant pas obéir à un tel ordre, il démissionne de son poste et rentre dans la clandestinité. Il sera fusillé quelques mois plus tard. « C’est incroyable et tellement triste de voir ce pan de l’histoire de Toulouse disparaître dans un nuage de fumée », confie, emplie de tristesse, la vice-présidente de l’association de quartier.

On ne sait pas encore comment l’incendie s’est déclaré. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur les raisons de cet incendie. Il peut s’agir d’un défaut électrique.

Toutes les actualités du site n’expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie…

Lire la suite de l’article sur nouvelles-dujour.com

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi