fbpx

Cameroun Actuel

Signature d’un prêt de 91,6 millions de dollars pour un parc intercommunal d’engins de génie civil et d’hydraulique

Ce mercredi 22 mai à Yaoundé, l’État du Cameroun a officiellement signé un accord de prêt de 91,6 millions de dollars (environ 54,9 milliards de FCFA) avec la Standard Chartered Bank et la Private Export Funding Corporation (Pefco).

Cette initiative, révélée par une note d’information du ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire et relayée par Investir au Cameroun, vise à financer le projet de constitution d’un parc intercommunal d’engins de génie civil et d’hydraulique.

Les détails des conditions financières de ce crédit n’ont pas été divulgués, mais il comprend une facilité de crédit de 72 864 969,96 dollars (43 718 981 976 FCFA) garanti par Eximbank USA, ainsi qu’un prêt commercial de 18 747 714 dollars (11 248 628 400 FCFA) soutenu par Pefco, tous deux contribuant au financement des exportations américaines.

Ces fonds seront intégralement affectés au Fonds d’équipement et d’intervention intercommunal (Feicom), complétant ainsi le budget total du projet estimé à 97,2 milliards de FCFA. Le Feicom et les collectivités territoriales décentralisées (CTD) participeront avec 20,6 milliards de FCFA, tandis que l’État central apportera une contribution de 21,6 milliards de FCFA.

Le projet vise à répondre aux objectifs de la Stratégie nationale de développement (SND30) du Cameroun, en favorisant la décentralisation et le développement local. Il inclut la création de cinq bases zonales d’engins dans les zones agroécologiques de Tiko, Mfou, Mandjou, Koutaba et Maroua. Ces bases serviront non seulement à l’entretien des voiries municipales, mais aussi à l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable à travers le pays.

En outre, le projet prévoit l’acquisition de 270 engins de génie civil et d’équipements hydrauliques auprès de Hofmann Equipment, ainsi que l’installation de cinq stations de concassage mobile adaptées à chaque zone. Un volet crucial du projet concerne également la formation du personnel technique pour assurer l’utilisation et la maintenance efficaces des équipements, ainsi que la création d’une société d’économie mixte chargée de la gestion du parc intercommunal.

Cette initiative ambitieuse marque une étape significative dans les efforts du Cameroun pour renforcer son infrastructure et soutenir le développement économique à travers des investissements stratégiques dans les secteurs clés de l’ingénierie civile et de l’hydraulique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi