fbpx

Cameroun Actuel

Poutine a prêté serment pour un cinquième mandat

Avec le « Jardin du temps » comme inspiration, les célébrités ont déferlé lundi au gala du Metropolitan Museum, l’incontournable événement de New York à la croisée de la mode, de la culture populaire et de la philanthropie.

Costume sombre aux coutures soulignées et large chapeau évoquant l’époque Tudor, le prince du reggaeton Bad Bunny a donné le ton, bouquet floral noir à la main, quand il a foulé les marches du prestigieux musée adossé à Central Park.

L’actrice Zendaya, habillée comme l’artiste portoricain par John Galliano (Maison Margelia), est apparue dans une robe coupée en biais aux tons bleus électriques et émeraude, voile et plume délicate sur la tête. Puis on l’a revue dans un autre look, robe à longue traîne noire et chapeau débordant de roses.

Zendaya, 27 ans, et Bad Bunny, 30, co-présidaient la soirée, en compagnie de Jennifer Lopez, dont la robe Schiaparelli, transparente et scintillante, dessinait des ailes, l’acteur des films Marvel Chris Hemsworth et la grande prêtresse de l’événement, la rédactrice en chef de Vogue, Anna Wintour.

Bad Bunny s’est senti « béni ». « Grâce à un rêve pour lequel j’ai travaillé, d’autres (rêves) que je n’avais même pas imaginés se sont aussi réalisés », a lancé l’artiste, l’un des plus streamés au monde.

Sables du temps

Durant la soirée, quelques centaines de manifestants pro-palestiniens se sont approchés de la célèbre 5e avenue où se dresse le musée, aux cris de « viva Palestina ». La police, qui a arrêté plusieurs personnes, les tenait à distance derrière des barrières, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Derrière d’autres barrières, des centaines de fans tentaient d’entr’apercevoir les célébrités. Certains probablement déçus car Rihanna, l’une des plus attendues, ne s’est pas montrée. Avec pour thème les « belles endormies », et comme code vestimentaire le « Jardin du temps », allusion à une nouvelle de l’écrivain de science-fiction J. G. Ballard sur la beauté éphémère, les créations ont mis l’accent sur la nature.

Les fleurs étaient partout. Brodées, dans les formes des volants, sur les traines des robes, en ornements, on les a vues sur l’actrice Uma Thurman, la rappeuse Nicki Minaj, les chanteuses Erykah Badu, Camila Cabello, ou l’artiste francophone la plus écoutée au monde, Aya Nakamura, cheveux blonds platine et robe brillante et sensuelle.

La robe bustier Balmain de la chanteuse sud-africaine…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi