Camerounactuel

Pourquoi la note éliminatoire a été suspendue aux examens officiels

Les candidats aux examens officiels ne font plus face à cette disposition que beaucoup considéraient comme un véritable blocage.

La mesure, qui en est à sa deuxième année consécutive est entrée en vigueur depuis la session 2021. Cette note éliminatoire concernait principalement les matières de premier groupe, également appelées matières de base.

Comprendre la note éliminatoire

Il était alors déconseillé d’avoir une note inférieure à 5/20, au risque de se voir éliminé. Ainsi, “Lorsqu’un candidat de la série A avait par exemple la note de 4/20 en français, il était éliminé. Si un autre de la série C avait moins de 5/20 en mathématiques, il était également éliminé. Cela, même s’il avait obtenu 13 ou 14/20 en d’autres matières”, fait savoir Étienne Roger Minkoulou, Directeur de l’Office du Baccalauréat du Cameroun.

Les raisons de la suppression

C’est l’entrée en vigueur de l’Approche par compétence (APC) dans le système éducatif camerounais qui a conduit à l’annulation de la note éliminatoire pour les candidats aux examens officiels. Cette approche est une démarche pédagogique et didactique qui permet à l’apprenant de développer des compétences qu’il intègre et applique dans des situations complexes. « Avec l’APC, on évalue les compétences des élèves, et par conséquent, il n’existe pas de notes éliminatoires. Nous avons reçu des recommandations, nous ordonnant d’annuler toutes les notes éliminatoires », confie Marcel Edoa, inspecteur pédagogique à la retraite.

Taux de réussite en hausse

Une fois supprimée, l’on a assisté à un certain saut qualitatif dans les résultats des examens officiels de la session suivante. Il faut dire que les résultats aux examens 2021 ont connu des taux de réussite appréciables. Plus de 73,37% au Bac de l’enseignement général, par rapport aux 47,22% enregistrés en 2020 ou même les 60,50% de 2019. Un score difficilement atteint depuis 10 ans pour cet examen, relève par ailleurs, avec un taux de réussite qui dépassait difficilement les 60%.

Le constat est le même avec le probatoire de l’enseignement général qui est passé de 31,96% de réussite en 2020 à 49,88% en 2021. L’enseignement technique n’est pas en reste. On y a également observé une nette amélioration des résultats. Le bac STT( Sciences et technologies du tertiaire) a ainsi obtenu un score de 66,89% de réussite, nettement plus que les 56,13% de l’année précédente. Les meilleurs résultats sont cependant à mettre à l’actif des brevets de technicien STT, où les taux de réussite en 2021 étaient de 75,90%, très loin des 47,58% de la session 2020.

Si les choses se confirment, il est fort à parier que les mêmes causes produisant les mêmes effets, les résultats des examens de la session 2022 épouseront la même dynamique et feront encore plus d’heureux.

Crtv

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles