Camerounactuel

Paul Biya reconduit Peter Mafany Musongue à la tête de la Commission Nationale pour la Promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme

Un décret signé le vendredi 13 mai 2022 par la président de la République, Paul Biya, porte renouvellement du mandat du Président, du Vice-Président et des membres de la Commission Nationale pour la Promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme.

L’ancien premier ministre (1996-2004), Peter Mafany Musongue, va donc poursuivre sa mission à la tête de cette commission pour les cinq prochaines années. Il a été nommé le 15 mars 2017 comme président de la Commission Nationale pour la Promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme (CNPBM). Cette commission fut créée le 23 janvier 2017 afin de contribuer à la résolution de la crise anglophone au Cameroun.

Sous l’autorité du Président de la République, la Commission est chargée d’œuvrer à la Promotion du Bilinguisme, du Multiculturalisme au Cameroun, dans l’optique de maintenir la paix, de consolider l’unité nationale du pays et de renforcer la volonté et la pratique quotidienne du vivre ensemble de ses populations.

A ce titre, elle est chargée notamment :

  • de soumettre des rapports et des avis au Président de la République et au Gouvernement, sur les questions se
  • rapportant à la protection et à la Promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme;
  • d’assurer le suivi de la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles faisant de l’anglais et du français deux langues officielles d’égale valeur, et notamment leur usage dans tous les services publics, les organismes parapublics ainsi que dans tout organisme recevant des subventions de l’Etat ;
  • de mener toute étude ou investigation et proposer toutes mesures de nature à renforcer le caractère bilingue et multiculturel du Cameroun ;
  • d’élaborer et soumettre au Président de la République des projets de textes sur le Bilinguisme, le Multiculturalisme et le vivre ensemble ;
  • de vulgariser la règlementation sur le Bilinguisme, le Multiculturalisme et le vivre ensemble ;
  • de recevoir toute requête dénonçant des discriminations fondées sur l’irrespect des dispositions constitutionnelles relatives au Bilinguisme et au Multiculturalisme et en rendre compte au Président de la République ;
  • d’accomplir toute autre mission à elle confiée par le Président de la République, y compris des missions de médiation.

Lire le décret de Paul Biya :

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles