Camerounactuel

Olivier Faure et Nicolas Mayer-Rossignol revendiquent tous deux la victoire

Olivier Faure et Nicolas Mayer-Rossignol, tous deux candidats au poste de premier secrétaire du Parti socialiste, ont chacun annoncé l’avoir emporté dans la nuit de jeudi à vendredi. Les deux camps s’accusent mutuellement d’irrégularités dans les votes et ont déjà annoncé des recours. Le lauréat doit être officiellement intronisé lors d’un congrès dans une semaine à Marseille.

Crise en vue au Parti socialiste (PS) : le duel entre le sortant Olivier Faure et son rival, le maire de Rouen Nicolas Mayer-Rossignol, a atteint son paroxysme dans la nuit du jeudi 19 janvier au vendredi 20 janvier, alors qu’ils prétendaient tous deux ont remporté le scrutin désignant le prochain premier secrétaire du Parti socialiste.

La situation est grotesque : vers 1h30 du matin, Nicolas Mayer-Rossignol annonce sa victoire à la presse, suivi quelques minutes plus tard par Olivier Faure sur YouTube. « Nous avons remporté ce résultat avec 53,47% des voix sur 90% de celles comptabilisées », a déclaré l’élu normand, ajoutant que l’écart avec son concurrent n’était « plus récupérable ». Les militants « ont exprimé ce soir, par un vote clair, leur volonté de poursuivre le rassemblement de la gauche et des écologistes en me renouvelant leur confiance », a assuré pour sa part Olivier Faure.

Les deux camps, s’accusant mutuellement d’irrégularités dans les votes, ont déjà annoncé des recours et des demandes d’annulation de votes dans les sections. Une commission des résultats doit se réunir vendredi.

Selon la numéro 2 du PS, Corinne Narassiguin, Olivier Faure est arrivé légèrement en tête du vote, autour de 52%, selon les premières tendances portant sur « plus de 50% des fédérations représentant plus de 50% des électeurs ».

Des méthodes venues d’outre-Atlantique

Ce sont « les seuls vrais chiffres qu’on peut compiler », a assuré le représentant du candidat sortant, Pierre Jouvet, dénonçant une « inacceptable déstabilisation » de la part du camp adverse, et « des méthodes qu’on a trop vues outre-Atlantique ». », dans une allusion à la défaite jamais reconnue de Donald Trump à l’élection présidentielle américaine de 2020. « Olivier Faure a remporté le scrutin avec certitude », a-t-il insisté.

A l’inverse, Nicolas Mayer-Rossignol affirme que même si certaines fédérations plus favorables à Olivier Faure n’étaient pas encore dépouillées, il obtiendrait au pire 50,5 % des suffrages. Le maire de Rouen demande également « l’annulation d’un certain nombre de résultats », en raison d’un contentieux, notamment dans la section de Liévin (Pas-de-Calais, autour de 300 voix).

Superviseurs non autorisés à entrer dans les bureaux de vote, bourrage d’urnes : les deux camps s’accusent mutuellement de nombreuses « irrégularités » dans les votes.

Le lauréat doit être officiellement intronisé…

Lire la suite de l’article sur nouvelles-dujour.com

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi