fbpx

Cameroun Actuel

Nomination de Marc Brys : le journaliste Souley Onohiolo remet en question les instructions présidentielles

La nomination de l’entraîneur sélectionneur national Marc Brys continue de susciter des débats enflammés au Cameroun, avec des doutes sérieux émis par le journaliste Souley Onohiolo quant à la validité des hautes instructions du président Paul Biya dans cette affaire.

Alors que le conflit persiste entre le ministère des Sports et de l’Éducation Physique et la Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot), Souley Onohiolo exprime des réserves quant à la réalité des instructions présidentielles sur cette nomination.

« Si ces Hautes Instructions étaient vraies, moi je pense qu’elles sont fausses, elles sont très fausses, parce que je ne suis pas très sûr que les Hautes instructions auraient attendu un mois et 10 jours et même plus pour que s’abatte la chicote ou le tonnerre qu’on prédestine à Samuel Eto’o Fils », a-t-il déclaré lors de l’émission « Libre Expression » sur Info Tv.

Le journaliste va encore plus loin en soulignant que Samuel Eto’o Fils mérite des félicitations pour sa contribution aux « funérailles des hautes instructions ».

« On doit féliciter Samuel Eto’o Fils parce qu’il fait partie de ceux qui aujourd’hui permettent qu’on célèbre les funérailles des Hautes instructions », a-t-il ajouté.

Ces commentaires de Souley Onohiolo reflètent le climat de méfiance et de suspicion qui entoure la décision de nommer Marc Brys à la tête de l’équipe nationale de football du Cameroun. Ils mettent également en lumière les tensions persistantes entre les différentes parties prenantes dans le domaine du sport au Cameroun, mettant en doute la transparence et l’objectivité des processus de décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi