Camerounactuel

Nécrologie : le programme des obsèques de Nkodo Si Tony dévoilé

Auteur compositeur du titre à succès « Mbamvoe », il entamera son dernier voyage du 17 au 19 Février prochain à Yaoundé.

« Jeudi 17 février 2022, veillée sans corps au domicile du défunt sis à Odza petit marché (carrefour poubelle), vendredi 18 février 2022, 12h levée de corps à la morgue de l’Hôpital central de Yaoundé, suivie à 14h d’une messe à la Cathédrale Notre dame des victoires de Yaoundé et à 15h30 : installation de la dépouille à la maison du parti de Nkolndongo. 20h30 messe et 22h30, grande veillée artistique jusqu’à l’aube, samedi 19 février 2022, 09h début des cérémonies traditionnelles et 12h messe suivie de l’inhumation », peut-on lire sur la toile.

Décédé le 20 décembre 2021 dernier au Centre des urgences de Yaoundé des suites de maladies, ce baobab du bikutsi et chantre de la musique camerounaise tire sa révérence à la suite une opération de l’estomac qui n’a pas prospéré.

Un départ vers l’éternité qui laisse sa famille nucléaire et artistique sans voix jusqu’à ce jour. D’où de nombreux hommages de ses derniers à l’endroit de ce percussionniste.

« Sur quels critères notre Seigneur se base-1-il souvent pour rappeler ses enfants auprès de lui ? Les bons et les gentils partent toujours en premier. Merci pour tout cet héritage que tu nous laisses », publie Richard Amougou le 22 décembre dernier sur sa page Facebook. La Ponceuse quant à elle évoque le soutient inconditionnel du défunt à son concert à la Cigale de Paris en 2019.

« Je me rappelle avec beaucoup d’émotion de ce papa et grand frère qui nous a quittés m’a toujours soutenue papa. Et à la cigale de Paris en 2019, il l’a démontré encore une fois de plus par sa présence et le déplacement effectué pour un spectacle qui a été un des moments forts de ma carrière », écrit-elle.

Maurice Kamto

De tristes souvenirs que partagent également la femme du peuple K-Tino. « Repose en paix grand homme, nous avons fait l’un des meilleurs featuring du bikutsi ». À ces pluies d’hommages Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) a aussi joint sa voix pour ressasser ses souvenirs auprès de l’auteur du titre « Ngoan Ezoum » et par ailleurs l’ainé d’une famille de sept enfants.

« Nkodo Si Tony a révolutionné le bikutsi et marqué de son empreinte la musique camerounaise. J’aime ton bikutsi orchestré et élégant. J’ai aimé ton élévation d’esprit et ton talent exceptionnel. Avec ton décès, nous perdons une icône de notre culture. Paix à son âme ».

De son vrai nom Nkodo Si Tony François, il est né le 25 août 1959 à New Bell, quartier de Douala. Du haut de ses 41 ans de carrières bien remplies, cet auteur-compositeur et interprète marque l’esprit du public par son brin roque, un grain grave, mélancolique et sa prestation scénique et ses pas de danses dont lui seul en avait le secret.

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles