Camerounactuel

Menoua: le préfet autorise l’enterrement de certains cadavres

Le préfet a rectifié sa décision interdisant l’entrée de tous les corps pendant toute la durée de la pandémie du Covid-19.

Dans un nouvel arrêté signé hier, lundi 4 mai 2020, le préfet de la Menoua fait savoir que seuls les corps consécutifs au Covid-19 ne doivent plus être enterrés sur son territoire de commandement. « Concernant les autres autorisations de transferts de corps, la présentation du certificat de genre de mort délivré par les responsables sanitaires ayant constaté le décès devra être impératif.

Par ailleurs, les responsables des délégations concernées devront prendre l’engagement de veiller au respect strict des mesures barrières édictées par le gouvernement, dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, notamment le port obligatoire du masque facial, le respect de la distanciation sociale et la limitation du nombre de participants à (50) cinquante ».

Une belle reculade au regard de l’arrêté précédent, qui interdisait systématiquement l’enterrement de tout cadavre enregistré hors de la Menoua, en raison des facéties de la population qui inventait des astuces pour dissimuler les cadavres et les inhumer dans des conditions défiant toute sécurité.

« Les populations de la Menoua ayant perdu un membre de famille sont appelés à les enterrer au lieu du décès et plus tard, elles pourraient bénéficier des autorisations d’exhumation afin de donner auxdits membres des familles tous les honneurs traditionnels souhaités et mérités dans la Menoua », décidait-il. Les traditions locales l’ont fait reculer.

Source: Le Jour

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi