Camerounactuel

Médiascopie : Serges Alain Ottou et Cédrick Noufele chassés d’Équinoxe ?

La toile camerounaise surfe depuis quelques jours sur une probable suspension des deux journalistes de la (chaîne du peuple).

Officiellement, Cédrick Noufele, le rédacteur en chef d’Equinoxe et Serges Alain Ottou, le directeur des programmes de la même chaîne sont en congés. Pour le premier (Cédrick Noufele) il est officiellement en congé maladie. Ce dernier a d’ailleurs donné une interview à médiatude où il explique les raisons de son absence à l’antenne. Pour Serge Alain Ottou, rien ne filtre véritablement sur son absence.

Le sujet alimente les débats sur la toile camerounaise, c’est d’ailleurs du pain béni pour un certains Nzui Manto. Cet activiste très actif sur les réseaux sociaux affirme dans une publication de ce lundi 20 avril que sous ordres de Yaoundé, « il a été demandé la mise à l’écart de Cédrick Noufele et Serges Alain Ottou ». La raison selon Nzui Manto est simple : Serges Alain Ottou et Cédrick Noufele, paient le lourd tribu, celui d’avoir donné la parole à Calibri Calibro, lors d’une édition de l’émission « Équinoxe Soir » et l’autre d’avoir repris le rapport de Human rights Watch sur le massacre de Ngarbuh par l’armée, contredisant ainsi un certain professeur à Yaoundé qui lui affirmait quelques heures plutôt l’abandon dudit rapport par l’Ong international».

Sylvestre Nzangawou

Difficile pour le moment de donner du crédit à cette thèse soutenue par l’activiste Nzui Manto. Outre Cédrick Noufele et Serges Alain Ottou, plusieurs autres journalistes de cette chaine privée sont également absents. A l’instar de Nadine Yambou, présentatrice du 20 heures, Sylvestre Nzangawou, Ambassador,ou encore Éric Fopoussi.

« Le mensonge a parfois mangé des hommes brillants mais le temps les a ressuscités. Tu forces mon admiration Cédrick. Big up à toi cher confrère et que la vérité pour laquelle tu travailles éclaire ta carrière. Les grands hommes n’ont peur de rien ! Il existent là où le temps dicte sa loi au profit de la manifestation de la vérité », écrit Ruben Malick Djoumbissie, ancien journaliste de Canal 2.

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles