Camerounactuel

Maroua: 200 jeunes formés par les Nations unies

L’objectif visé est de les amener à adopter des comportements dignes dans la société et les rendre moins vulnérables.

Cette série de formations a été organisée par le Fonds des Nations unies pour la population (Unfpa) à Maroua la semaine dernière en partenariat avec les sectoriels s’occupant de la jeunesse au Cameroun à savoir l’Université de Maroua, le Minjec, le Minfopra, le Minsec.

200 jeunes au total, garçons et filles venus de l’Université de Maroua, des établissements secondaires et des centres de formation tels que Sarré Tabita, Alvf, CMPJ et bien d’autres se sont retrouvés pendant quatre jours au Centre multifonctionnel de promotion des jeunes (CMPJ) de Pitoiré à Maroua pour recevoir des enseignements des experts sélectionnés par l’Unfpa.

L’objectif visé, d’après jean Alain Mah, responsable du sous-bureau Unfpa-Maroua, est d’équiper cette jeunesse afin qu’elle ait les outils nécessaires qui lui permettent d’être productif afin de l’éloigner des discours de déviance que prônent les groupes terroristes. Voilà pourquoi les modules développés ont concerné les aspects tels que la puberté, la sexualité précoce, le planning familial, la violence basée sur le genre, « connais ton entreprise », l’épargne et le budget.

Pour Juliette Etoké, l’une des formatrices de ces jeunes, l’initiative vaut tout son pesant d’or, parce que « les évaluations que nous avons faites à la fin de la formation nous ont permis de constater que c’était un besoin qu’il fallait combler. Les jeunes repartent avec des connaissances nouvelles qui leur seront utiles toute leur vie, c’est une bonne chose » explique-t-elle. Quant aux apprenants, c’était une bonne expérience.

«J’ai appris à avoir confiance en moi, à m’organiser pour réussir une affaire voire à sensibiliser mes congénères sur les violences basées sur le genre. Et surtout que la formation était plus pratique que théorique », témoigne Hap-satou Salé, étudiante en 3e année sociologie à l’Université de Maroua.

Source: Cameroon Tribune

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles