Camerounactuel

Mali : la Cour suprême lance un mandat d’arrêt international contre des personnalités de l’ancien régime

Un mandat d’arrêt international a été lancé le 25 juillet contre des personnalités de l’ancien régime malien dont l’ex-Premier ministre Boubou Cissé, a annoncé la Cour suprême du Mali dans un communiqué rendu public ce vendredi.

Selon cette institution, ce mandat fait suite à l’ouverture par sa chambre d’instruction d’une information judiciaire sur les faits « qualifiés de crimes de faux et d’usage de faux, d’atteinte aux biens publics et de complicités de ces infractions ».

En plus de l’ex-Premier ministre arrêté le 18 août 2020, les autres personnalités visées par le mandat sont Tiéman Hubert Coulibaly (ancien ministre de la Défense et des Anciens combattants), Mamadou Igor Diarra (ancien ministre de l’Economie et des Finances) et Babaly Bah (ancien Directeur général de la Banque malienne de la solidarité/BMS-SA).

Les faits qui leur sont reprochés, selon le communiqué, sont liés à la procédure d’attribution du marché public dit  »Paramount » qui s’inscrit dans la Loi d’orientation et de programmation militaire ainsi que la Loi de programmation pour la sécurité intérieure.

Le 27 mars 2020, le procureur de la République du Mali, chargé du Pôle économique et financier de Bamako, a annoncé dans un communiqué que les enquêtes complémentaires menées par sa Brigade économique et financière ont permis de confirmer les graves manquements à l’orthodoxie financière et comptable.

Plusieurs personnalités ont été déjà arrêtées en août dernier dans le cadre de cette affaire, dont l’ancien Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga (mort en détention le 21 mars 2022) et l’ancienne ministre de l’Economie et des Finances, Bouaré Fily Sissoko.

Xinhua

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi