Camerounactuel

Mali : 91 terroristes tués par l’armée entre le 4 et le 20 août (communiqué)

Un total de 91 éléments des groupes armés terroristes (GAT) ont été tués par les Forces armées maliennes (FAMa) dans des opérations menées sur l’ensemble du territoire du pays entre le 4 et le 20 août, a annoncé samedi le service de presse de l’armée dans un communiqué.

Ainsi, durant ce samedi, les FAMa ont repoussé une attaque terroriste du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM/JNIM) contre le check-point à la sortie de Ménaka (nord du pays) sur la route menant à Kidal, indique le communiqué, précisant que dans leur fuite les assaillants avaient laissé sur place pour mort un des leurs avant d’emporter avec eux « plusieurs corps ».

Les offensives menées les 10 et 13 août dans le théâtre centre de l’Opération Maliko ont permis aux FAMa de tuer 13 terroristes et d’en blesser quatre, dont deux grièvement, selon le communiqué.

Celui-ci ajoute qu’à la date du 14 août, des frappes aériennes menées contre des bases de la Katiba Serma dans la forêt de Godowaré (Boni/Douentza), dans le centre du pays, ont coûté la vie à 22 terroristes. L’armée fait état de 37 blessés dans le camp adverse, sans compter la saisie ou la destruction d’armes, de munitions, d’engins à deux roues et de produits servant à fabriquer les mines artisanales, note le communiqué.

Le 18 août, dans la même zone, une mission de reconnaissance offensive a aussi coûté la vie à 10 éléments de la Katiba Serma qui ont réussi à emporter « plusieurs corps » dans leur fuite, renseigne le communiqué, ajoutant que « des séries d’actions d’opportunités contre 7 plots logistiques terroristes dans la forêt de Serma ont permis de tuer 30 terroristes ».

Ces actions, ajoute le communiqué, ont aussi permis de désamorcer 15 mines artisanales et de saisir des armes, des munitions et des engins à deux roues.

Dans la zone de Niono (Ségou), toujours dans le centre du pays, 15 éléments des GAT ont été tués, des armes et d’autres moyens logistiques ont été saisis ou détruits, selon le communiqué qui précise que pour ces opérations, les FAMa n’ont déploré que quelques blessés dans leurs rangs.

« La précision du renseignement a focalisé les opérations sur les actions d’opportunités, des actions aéroterrestres et des frappes aériennes contre les GAT », fait remarquer le service de presse militaire qui assure que les FAMa « s’adaptent au nouveau mode d’action des terroristes et continuent la destruction de leurs sanctuaires ».

Depuis 2012, le Mali est en proie à des insurrections indépendantistes, des incursions djihadistes et des violences intercommunautaires ayant fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés.

Xinhua

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi