Camerounactuel

Madeleine Tchuinte : « s’il y a un tradipraticien qui croit qu’il a guéri deux trois malades de covid-19, qu’il vienne »

Déclaration du ministre camerounais de la recherche scientifique et de l’innovation hier sur les antennes de la Crtv.

Ce lundi 6 avril 2020, Madelein Tchuinte est l’invitée principale de l’émission « présidence actu » sur la Crtv. Elle en profite, pour attirer l’attention des camerounais sur la gravité du coronavirus. « Regardez vous-mêmes, ça prend tout le monde, ça a pris Manu Dibango, ça prend les grands dans le monde. Le problème c’est nos habitudes, aujourd’hui les jeunes s’embrassent trop, quand nous on était jeune, voilà pourquoi la maladie évolue trop », explique le ministre.

Par la suite, elle explique la stratégie de travail de son département ministériel. « Nous on travaille avec les tradipraticiens. On est en train d’évaluer les médicaments. Je lance un appel, s’il y a un tradipraticien qui croit qu’il a guéri deux trois malades, qu’il vienne. Les chercheurs sont en train de chercher. Avec les drones avec caméra thermique, on va cartographier tous les quartiers et voir les gens qui ont la fièvre, mais le gouvernement n’a pas encore arrêté cela », clarifie celle-ci.

Paul Biya

« Le président avait dit, il faut produire ce que nous consommons, nous fabriquons déjà les gels en grande quantité. Cela n’est pas à vendre. Nous demandons aux camerounais de cesser de manger les chauves-souris, les serpents. Parce que la chauve-souris est un porteur sain. Si le covid-19 qui est au Cameroun part de l’homme pour la chauve-souris ça ne sera plus une crise sanitaire mais l’hécatombe », explique   Madeleine Tchuinte.

La ministre de la recherche scientifique et de l’innovation soutient mordicus l’idée selon laquelle, la chauve-souris est un vecteur de la maladie. Loin des agitations des réseaux sociaux, il faut prendre des précautions qui vont avec.

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles