Camerounactuel

Lutte contre la tuberculose, le paludisme et le Sida : le Cameroun prépare la 7e reconstitution des ressources du Fonds mondial

Avant la conférence de reconstitution des ressources, des dirigeants de la société civile, des experts en santé communautaire et des organisations de santé se sont réunis à Yaoundé le 8 septembre 2022 pour intensifier le plaidoyer en faveur de contributions financières au Fonds mondial.

La réunion était organisée par Impact Santé Afrique, une organisation non gouvernementale africaine qui s’est engagée à réduire le fardeau du paludisme et à améliorer la santé par le plaidoyer et la communication stratégique. Une rencontre à laquelle a pris part l’Instance de coordination nationale du Fonds mondial au Cameroun.

Le paludisme, le VIH et la tuberculose sont les pandémies les plus meurtrières au monde, responsables de taux de mortalité annuels élevés dans les pays à revenu faible et intermédiaire, dont le Cameroun. Des millions de vies seront perdues si la lutte contre ces maladies n’est pas accélérée.

18 milliards de dollars US

La septième reconstitution des ressources du Fonds mondial qui se tient du 19 au 22 septembre 2022 aux États-Unis est l’occasion pour le monde entier de relever le défi et de prendre des mesures audacieuses pour protéger tout le monde, partout, des maladies infectieuses les plus meurtrières.

La rencontre de Yaoundé a permis de rappeler aux donateurs nationaux et internationaux le bien-fondé de la mobilisation desdits fonds qui seront remis au Fonds mondial. Il est question de recueillir au moins 18 milliards de dollars US.

Il s’agit du strict minimum requis pour remettre la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme sur la voie du succès, pour bâtir des systèmes résistants et pérennes pour la santé et renforcer la préparation aux pandémies, et contribuer à un monde plus équitable et mieux protégé contre les menaces futures.

En conséquence, le budget de 18 milliards de dollars américains contribuera grandement à aider les pays à concevoir et à mettre en œuvre simultanément des projets pour lutter contre ces maladies et se préparer aux futures pandémies.

ODD 3

Il renforcera également les systèmes de santé en renforçant les laboratoires, les outils de diagnostic, la gestion de la chaîne d’approvisionnement, les systèmes d’information et financiers ; lutter contre la résistance aux antimicrobiens, y compris la tuberculose résistante aux médicaments, et renforcer les systèmes de santé communautaires.

Si le nouvel objectif d’investissement n’est pas atteint, beaucoup plus de personnes mourront de ces pandémies et seront exposées à de futures menaces pour la santé.

Selon les experts, ces fonds sont indispensables si l’on souhaite infléchir les trajectoires de la mortalité et de l’incidence en vue d’atteindre la cible de l’ODD 3 – mettre fin aux épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme d’ici 2030 –, construire des systèmes de santé plus solides et résilients et renforcer les capacités de prévention et de préparation liées aux pandémies à venir.

20 millions de vies à sauver

Le fonds vise à réduire les inégalités dans la prestation des soins de santé et à réduire l’écart d’espérance de vie entre les pays de 9 % d’ici 2026.

Parmi les objectifs clés du dossier d’investissement de la 7e reconstitution figurent également : sauver 20 millions de vies et réduire de 64 % la mortalité cumulée due au paludisme, au VIH et à la tuberculose ; réduire le nombre de décès dus à ces maladies à 950 000 d’ici 2026, contre 2,4 millions en 2020 et 4 millions en 2005 ; ainsi que de prévenir plus de 450 millions de nouvelles infections en réduisant de 58 % le taux d’incidence combiné de ces maladies.

Les besoins de 18 milliards de dollars du Fonds permettront également d’accélérer les progrès vers la réalisation du troisième objectif de développement durable (ODD) – « la santé et le bien-être pour tous », la couverture sanitaire universelle et de renforcer la préparation à la pandémie.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi