Camerounactuel

Les Toulousains Van den Boomen et Aldegheri souffrent d’asthme et parlent pour la première fois de leur maladie

l’essentiel
Les deux Toulousains qui évoluent respectivement au Stade Toulousain et au TFC souffrent d’asthme depuis leur plus jeune âge. De leurs souffrances d’enfants, à la recherche de solutions pour vaincre le mal, ils racontaient La Dépêche du Midi la difficile réconciliation entre cette pathologie et le sport de haut niveau.

A première vue, on pourrait penser que Branco van den Boomen et Dorian Aldegheri n’ont rien en commun. Le premier est milieu de terrain au TFC. Meilleur joueur de Ligue 2 l’an dernier, il doit sa renommée à la précision de son pied droit. Le second évolue en tant que pilier droit au Stade Toulousain.

Huit fois international avec le XV de France, ce sont ses qualités en mêlée qui sont reconnues par ses pairs. Pourtant, les deux joueurs souffraient (et souffrent toujours) de la même pathologie : l’asthme. Comme plus de quatre millions de Français, ces sportifs professionnels souffrent de difficultés respiratoires depuis leur plus jeune âge.

C’est à l’âge de 3 ans qu’il a été diagnostiqué à Branco van den Boomen, à peu près à la même époque pour Dorian Aldegheri. Et contrairement à certaines idées reçues, cette maladie ne les a jamais empêchés de faire du sport et d’atteindre le plus haut niveau. « En fait je ne me suis jamais demandé si mon asthme allait m’empêcher de continuer à faire du sport. Je n’ai jamais pensé ‘j’ai de l’asthme, je vais avoir du mal à faire ceci ou cela » », explique le joueur du Stade Toulousain.

« J’ai toujours eu cette difficulté à reprendre mon souffle quand j’essayais »

Les deux athlètes ont souffert de leur maladie à une échelle différente. Pour Dorian Aldegheri, cela s’est traduit par des difficultés respiratoires : « Je n’ai pas eu de grosses crises mais j’ai toujours eu cette difficulté à reprendre mon souffle quand je fais un effort. »

Pour le milieu néerlandais du TFC, les symptômes ont été plus violents. Il raconte : « Entre mes 3 ans et mes 10 ans, je suis allé très souvent à l’hôpital car j’avais besoin de soins. J’ai eu des crises assez graves. Ce furent des années très difficiles pour moi mais après mes 10 ans, les choses ont commencé à s’améliorer. »

Des années particulièrement marquantes pour van den Boomen, qui l’obligeait parfois à rester chez lui plutôt que d’aller jouer au football. « Je me souviens par exemple qu’une fois que j’ai raté un tournoi du PSV pour le scoutisme, ils m’ont envoyé une invitation à participer et je n’ai pas pu y aller à cause de mon asthme. J’étais à l’hôpital depuis deux semaines. Je savais que c’était parfois m’empêcher de jouer, mais en vieillissant et en trouvant le bon traitement, ça s’est amélioré. »

« L’apnée a tout changé »

Pour les deux athlètes, il est…

Lire la suite de l’article sur nouvelles-dujour.com

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi