Camerounactuel

Le saviez-vous ? : 40% des cancers pourraient être évités

Selon l’Oms, un tiers au moins de l’ensemble des cas de cancer sont évitables. La prévention constitue la stratégie à long terme pour lutter contre le phénomène.

Le cancer est une maladie dont plusieurs aspects demeurent encore non élucidés, mais il est possible d’adopter des habitudes de vie qui permettront au Cameroun en particulier et au monde entier en général, de le prévenir. Médecins sans frontières (Msf), en étroite collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (Oms) a prescrit des méthodes visant à éviter, voire prévenir le cancer.

Les hommes en blouses blanches préconisent d’esquiver au maximum le tabac, car constituant le facteur de risque évitable le plus important de la mortalité par cancer dans le monde. Le tabac cause, selon les estimations, 22% des décès dus au cancer par an.

La modification des habitudes alimentaires est un autre moyen important de la lutte contre cette maladie. Il existe un lien entre le surpoids, l’obésité et de nombreux types de cancer tels ceux de l’œsophage, du colon et du rectum, du sein, de l’endomètre et du rein. Le régime alimentaire riche en fruits et en légumes peuvent être un effet protecteur contre de nombreux cancers. La protection de la peau du soleil accroit un recul accru d’un risque du cancer de la peau, dont le mélanome.

La pratique régulière des exercices physiques et le maintien d’un poids corporel normal, associés à un régime alimentaire sain réduisent considérablement les risques. Les médecins proscrivent la consommation excessive de l’alcool, un verre pour les femmes et deux verres pour les hommes.

Selon Msf, le risque de cancer augmente avec la quantité d’alcool dans le corps humain. Lés infections ne sont pas conseillées, car elles sont à l’origine de 22% de décès dans le monde en développement et 6% d’entre eux dans les pays industrialisés.

Les hépatites virales B et C sont à l’origine du cancer du foie. Tout comme le corps humain se doit d’être sain, l’environnement doit l’être aussi. La pollution de l’air, de l’eau, et du sol par des substances chimiques cancérogènes explique 1% à 4% de l’ensemble des cancers, selon l’Oms.

Hormis ces moyens de préventions, les experts préconisent également de sensibiliser au maximum le public au problème lié à cette maladie. Les dépistages précoces sont encouragés notamment le diagnostic précoce et le dépistage qui est l’exécution systématique d’un test. Ces deux préventions restent importantes pour dépister la maladie aux premiers stades.

Info Matin

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi