Camerounactuel

Le Royaume-Uni va avoir un nouveau Premier ministre dans une semaine

Le Royaume-Uni n’a actuellement pas de Premier ministre, et cela ne devrait durer qu’une semaine. Ce poste vacant fait suite à la démission de l’ancienne Première ministre, Liz Truss.

Liz Truss a démissionné après à peine 45 jours de mandat. Elle devient ainsi le Premier ministre le moins longtemps en poste au Royaume-Uni.

Les députés conservateurs devront organiser une élection pour choisir un nouveau Premier ministre. Et cela devrait être terminé d’ici le vendredi 28 octobre 2022.

Candidats possibles

Les spéculations vont bon train quant à la personne qui pourrait devenir le prochain Premier ministre britannique.

Cependant, il existe déjà une liste de prétendants possibles qui pourraient avoir une chance d’être élus comme prochain Premier ministre. Parmi eux, Boris Johnson, ancien Premier ministre britannique. Il a démissionné en juillet à la suite d’une remise en question des soirées « Downing Street Lockdown » et de sa nomination de Chris Pincher au poste de « deputy chief whip », sans tenir compte d’une plainte officielle concernant le « comportement inapproprié » du député.

Penny Mordaunt, leader de la Chambre des communes, a annoncé qu’elle se présentait dans la course conservatrice pour remplacer Liz Truss au poste de Premier ministre. Elle est la première candidate à déclarer officiellement son intérêt pour le poste suprême.

Les autres candidats possibles sont Rishi Sunak, ancien ministre des finances, Kemi Badenoch, secrétaire au commerce international, et Suella Braverman, ministre de l’intérieur. Aucun d’entre eux n’a confirmé qu’il se présentera aux élections.

Le secrétaire à la défense, Ben Wallace, s’est exclu de la course en déclarant qu’il « penche » vers Boris Johnson.

Pendant ce temps, le leader du parti travailliste, Sir Keir Starmer, et certains partis d’opposition insistent pour que des élections générales soient organisées immédiatement.

Mais la décision d’organiser des élections anticipées est entre les mains du Premier ministre. Sinon, le Premier ministre doit avoir la « confiance » de la Chambre des communes. Les prochaines élections sont normalement prévues en janvier 2025.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi