fbpx

Cameroun Actuel

Le fonds pour la sécurité et la paix en Europe devrait couler

La nouvelle procureure générale valaisanne Béatrice Pilloud n’estime pas avoir pris ses fonctions dans un ministère public « en crise » mais débordé. Elle l’a dit mercredi en réponse aux médias réunis pour une conférence de presse, six mois après son élection.

« Je n’ai pas constaté de crise au sein du ministère public depuis que j’ai pris mes fonctions début janvier 2024 », a expliqué la procureure générale. Elle dit en revanche avoir « constaté des magistrats en souffrance en raison du manque de confiance qu’on a dans leur travail ainsi qu’un manque de ressources humaines », a-t-elle ajouté.

« Je ne pense pas qu’on puisse parler de crise, car il n’y a jamais eu de manquements ou flottements dans le traitement des affaires », a abondé Catherine Seppey, la procureure générale adjointe lors d’une conférence de presse durant laquelle les deux magistrates ont insisté sur leur complémentarité. Celle-ci a été élue lors de la même session parlementaire, il y a six mois.

Cette double élection était intervenue alors que le ministère public, en particulier l’office central, était sous le feu des critiques. Elle devait permettre de tirer un trait sur les dysfonctionnements d’un ministère public valaisan « en crise », connus depuis plusieurs années et au coeur de divers rapports.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi