fbpx

Cameroun Actuel

Lausanne à Table fête son anniversaire avec ses amis lausannois

Lausanne accueillera du 31 mai au 2 juin un festival consacré à la littérature pour jeunes adultes. La manifestation, inédite en Suisse et même dans l’espace francophone, est organisée par le quartier des arts de Plateforme 10 et les librairies Payot.

Intitulé « Booklovers », ce festival sera entièrement gratuit, certains événements nécessitant toutefois une inscription. Dix-sept auteurs sont annoncés, dont certaines stars du domaine comme l’Australienne C.S. Pacat. Les organisateurs ont aussi convié des influenceuses, de celles qui font connaître ces livres sur les réseaux sociaux.

Le programme comprend des conférences, des séances de dédicaces et des ateliers en tous genres, mais aussi des soirées avec des séries TV, des DJs et de la danse. L’esplanade de Plateforme 10 accueillera une librairie provisoire.

Dédiée globalement aux 13-25 ans, cette littérature dite « Young Adult » fait partie des phénomènes culturels les plus populaires du moment. Pourtant, « ce territoire reste très peu défriché », a relevé Patrick Gyger, directeur de Plateforme 10, en présentant jeudi à la presse ce nouveau festival.

La manifestation vise avant tout à « répondre à une importante communauté qui existe déjà », grâce notamment aux réseaux sociaux, en lui permettant de rencontrer des auteurs. « Nous voulons aussi montrer que, contrairement aux idées préconçues, les jeunes lisent », a-t-il affirmé.

« Porosité »

Même si cette littérature est « peu considérée par l’intelligentsia », un quartier des arts comme Plateforme 10 se doit « d’être à l’écoute de cette culture qui passe un peu sous les radars », a ajouté Patrick Gyger. Il y voit également l’occasion de « créer de la porosité », de faire découvrir les trois musées du site (Beaux-Arts, Photo Elysée et mudac) à ce jeune public.

Directrice générale déléguée chez Payot, Bénédicte Kuchcinski a aussi témoigné de cet « intérêt grandissant » pour cette littérature qui n’a « rien d’un effet de mode ». Elle a décrit des livres, écrits majoritairement par des femmes, qui embrassent différents genres, de la fantasy à la « new romance » en passant par la science-fiction.

Si certaines de ces histoires sont « légères », plusieurs portent sur des sujets graves (suicide, drogue, crise climatique) et sont « au coeur des questionnements de cette génération », a-t-elle dit.

Vedette australienne

Parmi les têtes d’affiche du festival, la plupart venant de…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi