Camerounactuel

L’adhésion syndicale a chuté à un niveau record en 2022

Les travailleurs ont lancé une série de campagnes de syndicalisation de haut niveau en 2022, notamment dans les chaînes nationales Amazon et Starbucks. L’agence fédérale qui supervise les élections syndicales, le National Labor Relations Board, a signalé une augmentation de 53% des requêtes déposées au cours de l’exercice.

Les responsables syndicaux ont souligné les efforts antisyndicaux – et non le désintérêt des travailleurs – comme raison de la baisse. La Chambre a adopté un projet de loi démocrate à la dernière session, le Loi sur la protection du droit d’organisationqui aurait réformé le droit du travail pour faciliter l’adhésion des travailleurs aux syndicats, mais la législation a par la suite été bloquée au Sénat.

« En 2022, nous avons vu les travailleurs se soulever malgré l’opposition souvent illégale d’entreprises qui préféreraient payer des millions aux entreprises antisyndicales plutôt que de donner aux travailleurs un siège à la table », a déclaré la présidente de l’AFL-CIO, Liz Shuler. « La vague de syndicalisation continuera de prendre de l’ampleur en 2023 et au-delà malgré les lois du travail enfreintes qui truquent le système contre les travailleurs. »

Les opposants syndicaux, quant à eux, ont présenté ces chiffres comme la preuve que les rangs des syndicats s’amincissent.

« Les chiffres du BLS sont un autre rappel que les gros titres des journalistes pom-pom girls et l’influence dans les couloirs du pouvoir à DC ne remplacent pas le soutien réel des travailleurs américains de base qui travaillent dur », a déclaré le vice-président de la National Right to Work Foundation, Patrick Semmens.

« Les responsables syndicaux augmentent artificiellement leur influence d’une manière qu’aucune autre organisation privée ne peut, mais ils le font tout en piétinant les droits des travailleurs mêmes pour lesquels ils prétendent parler en forçant les travailleurs sous une ‘représentation’ à laquelle ils s’opposent et en cherchant à forcer les travailleurs à payer ou être licencié. Pour un travailleur qui envisage de se syndiquer, ce n’est pas un message gagnant », a déclaré Semmens.

En moyenne, les travailleurs syndiqués encaissent des salaires plus élevés que leurs homologues non syndiqués. Les revenus hebdomadaires médians des travailleurs non syndiqués représentaient 85% de ceux des travailleurs syndiqués en 2022, selon le BLS – bien que l’agence ait noté que cette statistique ne tient pas compte des autres facteurs qui pourraient expliquer l’écart.

Certaines tendances sont restées inchangées : Le taux d’affiliation syndicale des travailleurs du secteur public était encore plus de cinq fois supérieur à celui des travailleurs du secteur privé, à 33,1 % et 6 % respectivement. Le taux d’affiliation des hommes (10,5 %) est également resté supérieur à celui des femmes (9,6 %). Et les…

Lire la suite de l’article sur nouvelles-dujour.com

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi