fbpx

Cameroun Actuel

La Suisse versera finalement 10 millions à l’UNRWA

La Suisse versera finalement 10 millions de francs à l’agence onusienne pour les réfugiés palestiniens (UNRWA). Le Conseil fédéral a pris cette décision mercredi après des mois de controverse. La contribution suisse devait initialement se monter à 20 millions.

Ce versement est une réponse à l’appel à l’aide humanitaire lancé par l’UNRWA, écrit le gouvernement dans un communiqué. Elle est destinée exclusivement à Gaza pour couvrir les besoins les plus urgents de l’organisation, pour la période d’avril à décembre 2024: alimentation, eau, hébergement, soins de santé primaires et logistique.

À Gaza, 2,3 millions de personnes, dont 1,7 million de personnes déplacées, sont tributaires de l’aide d’urgence. Les Nations Unies mettent en garde contre le risque imminent de famine. Le Conseil fédéral « reconnaît cette situation d’urgence ».

Décision suspendue

L’UNRWA est dans la tourmente depuis les accusations d’Israël visant l’agence et certains de ses employés, accusés de soutien direct au Hamas lors des attaques sanglantes du 7 octobre. Divers pays donateurs avaient suspendu leur contribution à l’UNRWA en janvier en raison des accusations. Ils sont nombreux à avoir entre-temps repris les versements.

Initialement, la Suisse devait verser 20 millions de francs pour 2024. Ces fonds sont suspendus depuis décembre dernier, en attendant une décision du Conseil fédéral. Ce dernier a dû consulter les commissions de politique extérieure sur ce dossier hautement controversé, selon la volonté du Parlement.

Rapport Colonna

La décision actuelle tient compte des conclusions du rapport du groupe d’examen indépendant dirigé par l’ancienne ministre des affaires étrangères française Catherine Colonna, poursuit le gouvernement. Ce rapport avait pour objectif d’examiner la neutralité de l’UNRWA.

Il constate que l’organisation dispose d’un système de surveillance solide. Il émet toutefois 50 recommandations pour renforcer davantage la neutralité de l’organisation, notamment dans les domaines de la communication, du matériel éducatif et de l’utilisation des infrastructures.

Les commissions de politique extérieure du Parlement devront se prononcer sur la contribution suisse. Récemment, celle du Conseil national avait recommandé au Conseil fédéral de libérer une partie des 20 millions prévus. Mais elle demande aussi que la Suisse ne verse plus d’argent à l’UNRWA à moyen terme.

Cet article a…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi