Camerounactuel

La livraison du Centre hospitalier de référence de Bertoua joue toujours les prolongations

En visite de travail dans la région de l’Est le 18 février dernier, Dr Malachie Manaouda a constaté avec regret que les travaux de ce chantier lancé le 10 avril 2017 n’avancent pas normalement.

Le ministre de la Santé publique (Minsanté) n’est pas allé jusqu’au bout de la visite guidée du chantier prévue vendredi dernier. Après avoir parcouru à peine les premiers locaux du premier compartiment, Dr Malachie Manaouda et sa suite ont fait demi-tour, pour un brainstorming de mise au point avec les responsables de l’entreprise Alliance Construction.

« Soit vous ne voulez pas travailler, soit vous ne pouvez pas achever ce chantier qui traine depuis des années. Si vous ne pouvez pas, soyez honnête. La date de livraison de cette infrastructure était prévue pour le 30 septembre 2021. Ce délai n’a pas été respecté. A date, la consommation des délais est de 57 mois, avec 5 mois de dépassement sur les délais prévisionnels », déplore le Minsanté, face aux responsables de l’entreprise qui estiment que le taux global d’avancement des travaux est de 90%.

Malachie Manaouda qui est venu avec beaucoup d’espoir pour s’assurer de l’achèvement des travaux était plutôt très déçu. « Déçu, parce que nous pensions avoir été suffisamment clair la dernière fois pour que les travaux puissent rapidement être accélérés et que cet hôpital soit livré le plus rapidement possible. Mais nous constatons aujourd’hui que l’entreprise prend beaucoup de temps, elle demande encore une probation de délai qui n’est pas acceptable de toutes les manières parce que les populations de la région de l’Est ont besoin de cet hôpital ».

Selon lui, « le Président de la République a donné des instructions pour que cet hôpital soit rapidement mis à la disposition des populations de cette région, et nous pensons que nous ne devons pas continuer d’aller d’avenant en avenant. Nous tiendrons une réunion dans mon cabinet avec cette entreprise dès le début de semaine pour trouver une solution pour ta finalisation des travaux », a indiqué le ministre de la Santé publique.

Une rallonge de trop !

Lors de sa dernière visite d’inspection du chantier en 2021, le taux d’avancement physique des travaux se situait à 82%. Ce qui signifie simplement que les travaux ont connu une légère évolution de 8% seulement. En fait, les travaux avait connu un ralentissement à cause d’un certain nombre de difficultés.

Notamment, « la célérité dans le paiement des décomptes, la pandémie du Covid-19 qui avait retardé la livraison des commandes et aussi les multiples délestages d’Eneo qui ne rendaient pas la tâche facile aux 116 ouvriers qui travaillaient dans ce chantier ».

Pour toutes ces raisons, l’entreprise avait sollicité une rallonge de trois mois pour achever les travaux au plus tard en fin août 2021. Le gros œuvre étant pratiquement achevé, les travaux actuels sont au stade des finitions. Carrelage, peinture, plomberie, électricité, climatisation, faux plafond etc.

Situé au quartier Gbego, près du Camp Sic de Bertoua, le Centre hospitalier de Bertoua est un édifice ultra moderne de deux niveaux qui s’étend sur une superficie de 13000 m2. Même si toutes les pathologies seront traitées dans cette formation hospitalière d’une capacité de 112 lits, l’accent sera mis sur les maladies endocriniennes et les problèmes d’oto- rhino-laryngologie.

Néanmoins, il y aura un plateau technique à vocation généraliste. La seule unité qui n’a pas été intégrée dans cet hôpital et qui peut être considérée comme fondamentale c’est la maternité. L’idée étant que ce Centre hospitalier de référence et l’hôpital régional de Bertoua qui est un hôpital de 3ème catégorie et de 2ème référence fonctionnent en groupe hospitalier.

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi