fbpx

Cameroun Actuel

La Fecafoot délocalise les matchs de la Coupe du Cameroun vers des sites privés

Samuel Eto'o

La Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot) a pris une décision radicale mercredi concernant les prochains matchs de la Coupe du Cameroun. Suite à des problèmes rencontrés lors des 32èmes de finale, la Fecafoot a décidé de délocaliser les rencontres à venir vers des sites privés.

Quatre sites privés ont été sélectionnés pour accueillir les matchs à partir des 32èmes de finale. Il s’agit du Centre Technique de la CAF à Mbankomo (région du Centre), du Centre Technique de la Fecafoot à Odza (Yaoundé, Centre), du stade Municipal de Melong (région du Littoral) et du stade Municipal de Bertoua (région de l’Est).

Cette décision fait suite à un incident survenu la semaine dernière, où des matchs des 32èmes de finale n’ont pas pu avoir lieu car l’ONIES, dirigée par Joseph Antoine Bell, avait refusé l’accès aux stades aux clubs. Ce refus était motivé par le non-paiement des frais de location des infrastructures par la Fecafoot.

La décision de la Fecafoot de délocaliser les prochaines rencontres vers des sites privés reflète sa volonté de garantir le bon déroulement de la compétition malgré les difficultés rencontrées. Elle vise également à s’éloigner de ce qu’elle considère comme un chantage de la part de l’ONIES.

Ce conflit entre les deux institutions avait déjà eu lieu lors de la deuxième journée des play-offs, où les stades devant abriter les rencontres avaient été fermés pour les mêmes raisons. Interrogé par le confrère CFOOT, Joseph Antoine Bell avait alors répondu que la seule chose qu’il demande à la fédération est de contribuer à l’entretien de ces stades en réglant les factures qui lui sont adressées.

En délocalisant les matchs vers des sites privés, la Fecafoot espère éviter de nouveaux incidents et garantir une meilleure organisation des rencontres. Les équipes et les supporters devront donc s’adapter à ces nouveaux lieux pour la suite de la compétition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi