Camerounactuel

Général de division Abdoul Kalif Ibrahim : l’opération « Lake Sanity » a connu un grand succès

Le commandant en chef de la Force multinationale mixe fait le point d’une opération de lutte contre Bob Haram menée durant trois mois dans le lac Tchad.

Commandant, que peut-on savoir de votre visite au secteur numéro 1 de la force multinationale mixte ici à Mora ?

Je suis ici au poste de commandement du secteur numéro 1 de la Force multinationale mixte (Fmm) ici avec le commandant du secteur, le général de brigade Bouba Dobekréo. Je suis venu donner un point de presse avec les hommes et femmes de média. Nous avons été sur le terrain durant les trois derniers mois au cours desquels nous avons mené une opération baptisée « Lake Sanity » qui veut simplement dire «intégrité du lac».

Le but de cette opération était de mener une guerre contre les positions de Boko Haram dans la zone du Lac Tchad. Tout est bien qui finit bien, l’opération a connu un franc succès. Nous avons nettoyé beaucoup de repaires des terroristes de Boko Haram où ils logeaient avant, y compris les îles du Lac Tchad.

Plus de 800 criminels de Boko Haram ont été neutralisés ou tués. Et je peux vous dire que plus de % de ces terroristes tués sont les résultats du travail abattu par les éléments du secteur numéro 1 de la Fmm qui est le secteur camerounais de la force.

Comme je le disais avant, j’ai trouvé de la discipline dans les rangs et le courage qui a caractérisé les éléments du secteur numéro 1 de la Fmm qui est l’un des meilleurs secteurs. La situation dans le Bassin du Lac Tchad est nettement meilleure, c’est le résultat de cette opération et c’est également le résultat du dévouement de nos vaillants soldats.

Comment appréciez-vous l’appui de l’État camerounais dans le déploiement de la Force multinationale mixte ?

Vous savez que la force multinationale mixte a été mise en place grâce à la ferme volonté politique des Chefs d’États du Bassin du Lac Tchad. La principale raison de sa création, c’est qu’avant son avènement, les Boko Haram circulaient partout.

Ils attaquent au Nigeria et lorsqu’ils sont pourchassés, ils entrent au Cameroun et une fois repoussés par l’armée camerounaise, ils entrent au Niger et ainsi de suite. La collaboration est née donc de la ferme volonté politique des leaders de la sous- région. C’est donc toute la raison d’être de la Fmm, parce que le but, c’est de mettre un terme aux agissements de Boko Haram.

C’est pour cela qu’ils ont collaboré et aujourd’hui, nous pouvons apprécier les résultats de cette collaboration. C’est donc pour cela que je suis venu ici au Cameroun et j’ai été reçu avec tous les honneurs. Pareillement, le général Bouba Dobékréo m’a rendu visite à Yaoundé ou à Maiduguri et nous l’avons reçu avec tous les honneurs lors de nos travaux de coordination.

Je vais demander que les leaders politiques de nos pays nous aident, principalement le secteur 1 qui est basé ici à Mora. Le Cameroun a beaucoup fait pour appuyer ce secteur. Et quand vous voyez les équipements, ils sont déjà vétustes.

Nous avons besoin de beaucoup de nouveaux matériels et cela va galvaniser nos troupes. Parce qu’au bout de trois mois de mission dans le Lac Tchad, aucun soldat camerounais n’a trouvé la mort. C’est un record. Il n’y a que quelques blessés mais ils l’ont été à cause du manque d’équipements.

Quelle est la partition que doit jouer la population dans cette guerre ?

Nous sommes l’armée au service des populations et nous travaillons pour assurer leur protection. Nous voulons qu’elles continuent de nous faire confiance et qu’elles continuent de coopérer avec nous. Si elles voient des présences suspectes quelque part ou qu’elles détiennent une quelconque information, qu’elles alertent les forces de défense les plus proches.

Mutations

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles