Camerounactuel

G5 Sahel : la société civile et les gouvernements sahéliens préoccupés par la stabilité de la région

Plusieurs ONG, responsables de gouvernements sahéliens et eurodéputés prendront part du 27 au 28 juin 2022 à Nouakchott en Mauritanie, à un colloque sur la crise sécuritaire, politique, économique et environnemental qui sévit depuis une dizaine d’années dans le Sahel. Un événement organisé en collaboration avec le Gouvernement mauritanien.

Améliorer les connaissances et éclairer les parlementaires européens sur les enjeux dans la Sous-région et les outiller avec les éléments d’analyse pour pouvoir réfléchir au rôle de l’UE dans le Sahel ;
analyser les rôles et les limites de l’intervention des partenaires internationaux des pays de la région en vue d’approfondir la réflexion sur les réels besoins d’interventions en faveur de la stabilité, des droits humains et de la paix dans la région ;
écouter les populations locales et les analystes locaux pour mieux intégrer leur point de vue dans la définition des politiques de l’UE dans la région ;
formuler des recommandations en direction des décideurs africains et internationaux en vue d’u retour à la stabilité dans les pays de la région ;
impliquer le grand public et la jeunesse dans la réflexion sur les thèmes de la stabilité et des droits humains de la région.

Voilà énumérés, les cinq objectifs visés par le Colloque Europe-Afrique, Spécial Sahel qui se tiendra du 27 au 28 juin 2022 à Nouakchott en Mauritanie.

La rencontre a pour thème principal : « Sahel : Développement, gouvernance et droits humains pour la sécurité des populations ». Elle se tiendra en présence de Son Excellence Mohamed Ould El Ghazaouani, président de la République islamique de Mauritanie, entouré de plusieurs autres personnalités à l’instar de : Mme Finda Koroma, Vice-présidente de la Commission de la CEDEAO, des représentants des sociétés civiles des 5 pays du Sahel, des intervenants et experts venus d’Afrique et d’Europe et des invités spéciaux.

La persistance de la crise sécuritaire, politique économique et environnemental dans la zone sahélienne depuis une dizaine d’années est à l’origine de ce nouveau colloque international organisé sur initiative de Maria Arena, (S&D MEP) ; Emmanuel Del Re (EUSR Sahel) en collaboration avec le gouvernement de Mauritanie et les ONG Fight Impunity et No Peace without.

Ces assises permettront d’évaluer l’efficacité des politiques, stratégies, instruments et dispositifs déployés par les bailleurs de fonds depuis plusieurs années pour mettre fin aux violences dans cette région du continent africain.

« Ces dernières années ont été sanglantes dans tous les pays de la région, causant des milliers de morts civils et militaires. Les violences ont causé le déplacement de plus de quatre millions de personnes. Le colloque de Nouakchott, sera l’occasion pour réfléchir sur besoins et réalités vécus par les populations vivant dans des conditions économiques, sociales, climatiques et sécuritaires difficiles », peut-on lire dans le communiqué de presse de l’événement.

Au sortir de cette rencontre, émergeront d’autres solutions pour mieux faire face aux défis majeurs qui interpellent cette région.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles