Camerounactuel

France-Cameroun : un marchand en mission

Depuis le 15 septembre dernier, l’Elysée a confirmé la nomination d’un général 4 étoiles comme le nouvel ambassadeur de France au Cameroun.

Arrivé au Cameroun en juillet 201 ^Christophe Guilhou s’en va après un séjour riche et fructueux. Lors de ses adieux au ministre des Relations Extérieures vendredi dernier, le diplomate français a soutenu que la coopération entre la France et le Cameroun allait se poursuivre et s’intensifier dans les domaines de la sécurité.de l’économie, du développement et de l’encadrement de la jeunesse.

Durant tout son séjour, il s’est employé à ressouder les liens d’une coopération distendue par la montée en puissance d’un sentiment anti français et la pénétration des partenaires non-traditionnels : Chine, Russie, Corée,Turquie, Brésil, Japon.

Thierry Marchand confirme la politique du repositionnement sécuritaire de la France dans son pré carré. La récente visite de Macron au Cameroun n’aura pas été un franc succès. Lors de la conférence de presse conjointe avec le président Paul Biya, on a noté des propos frappés au point de l’agacement face à l’offensive Russe et Chinoise ayant érodé les parts de marchés de la France en Afrique.

S’achemine-t-on vers un retour en force des réseaux Foccart et leur corollaire barbouzard ? Le profil du nouvel ambassadeur de la France au Cameroun est un sujet de controverse. Cet ancien élève de l’école militaire de Saint-Cyr, a de hauts faits d’arme dans l’appareil militaro-sécuritaire de la France.

Outre qu’il a dirigé l’école qui l’a formé et où sont passés bien des officiers supérieurs africains à l’instar du général Pierre Semengue et autres, il a rendu à la France de bons et loyaux services à la base militaire de Djibouti, au Quai- d’Orsay comme directeur de la coopération de sécurité et de défense (Dcsd).

Au-delà des missions de représentation, de négociation et de protection des intérêts de la France au Cameroun, Thierry Marchand va à coup sûr mener une mission d’espionnage et de reconquête de l’influence française. Sa présence recèle-t-elle quelques risques de déstabilisation ? Difficile à dire.

Au moment où s’ouvre dans les prochains jours la 78e assemblée générale de l’Onu dans un contexte marqué par la guerre en Ukraine et lacrainte de l’utilisation de l’arme nucléaire et des armes chimiques par la Russie, un nouvel ordre mondial est en négociation avec la fin de l’unilatéralisme américain et occidental.

Le récent sommet de l’Organisation de la coopération de Shanghai (Ocs) a réuni la Chine, la Russie, le Pakistan et l’Inde autour de 04 autres pays d’Asie Centrale avec l’adhésion tonitruante de l’Iran dans l’organisation.Un nouveau monde se dessine sous nos yeux, plus violent malgré les subtilités diplomatiques d’usage.

L’Afrique ne doit pas être le terrain de prédilection de ces batailles hégémoniques avec en point de mire le Cameroun, convoité pour sa position stratégique dans le Golfe-Guinée.

L’Indépendant

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi