fbpx

Cameroun Actuel

Fin des animations et aménagements provisoires repris par les CFF

La Ville de Lausanne ne prévoit plus d’animations sur la place de la gare jusqu’à la reprise du chantier prévu cet automne. Une étude montre d’ailleurs que les animations ne sont de loin pas prioritaires pour les usagers de la gare. Les aménagements provisoires, qui devraient rester en place jusqu’à fin août 2024, ont été entièrement payés par les CFF.

Le rapport externe commandité par la Municipalité pour évaluer l’action de la Ville quant aux aménagements provisoires et les animations sur la place de la gare depuis décembre 2022, sur fond de retard du chantier, a été présenté mardi devant les médias par Natacha Litzistorf, municipale lausannoise en charge du logement, de l’environnement et de l’architecture.

L’étude a été effectuée auprès de 429 personnes en 2023, sous la forme de micros-trottoirs, d’observations du site et d’entretiens individuels avec cinq acteurs économiques présents autour de la place. Dans l’ensemble, les aménagements provisoires (90%) et les animations (68%) ont été jugés nécessaires et plutôt satisfaisants, dans le contexte de l’attente de la reprise des travaux.

Toutefois, seuls 29% des personnes interrogées disent avoir profité de ces aménagements. « Honorable », estime Mme Litzistorf, compte tenu de la courte période évaluée (neuf mois) et que c’était la première fois de son histoire que la place de la gare était à 75% piétonne.

La fonctionnalité prime sur les loisirs

L’évaluation montre en revanche que pour la future et définitive place de la gare, celle-ci doit avant tout être un espace fonctionnel entre les différents modes de transports (76%), un lieu d’attente, de repos ou de pique-nique (29%), et moins un site pour des animations (10%).

Le constat est donc clair pour la Ville, la fonctionnalité prime sur les loisirs. « Patinoire, pétanque ou autres petites animations, ça n’a pas pris. Il n’y a pas une monstre attente de la population pour des animations dans cette zone », a affirmé Mme Litzistorf. La Ville ne sera donc « plus incitative » pour animer la place, mais reste ouverte à d’éventuelles propositions d’acteurs culturels, sportifs ou commerciaux d’ici cet automne, a ajouté la municipale.

Facture déjà payée par les CFF

L’ensemble des animations mises sur pied par la Ville aura coûté environ 200’000 francs, selon Mme Litzistorf, entièrement à la charge de la commune. En revanche, le coût des aménagements et de leur…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi