Camerounactuel

Fécafoot : la Commission électorale veut jouer franc jeu

Face à la presse hier mercredi 09 mars au siège de la Fédération camerounaise de football, Gilbert Schlick, le président de cet organe, a annoncé l’ouverture d’un nouveau processus électoral au sein des Ligues régionales.

Le respect des textes et des statuts pour une Fécafoot plus dynamique et plus responsable ! C’est ainsi qu’on peut résumer le speech de Gilbert Schlick lors du point de presse donné hier à Tsinga. Dans le but de faire taire les spéculations qui inondent ta toile, le président de la Commission électorale de ta Fécafoot a cru bon d’apporter des éclairages sur le processus électorat entamé le 1er novembre 2021et rentré en gare le 11 décembre dernier avec la victoire de Samuel Eto’o Fils face à Seidou Mbombo Njoya.

Conscient que les statuts de la fédération prévoient des incompatibilités dans certaines fonctions : d’une part celle de délégué de l’assemblée générale fédérale, les membres du Comité exécutif et d’autre part, des membres des exécutifs d’une Ligue, t’éminent magistrat révèle qu’au cours des derniers scrutins, un certain nombre d’acteurs notamment des présidents des ligues régionales de l’Est, de l’Extrême Nord, du Sud et du Sud-Ouest, se trouvent dans une situation d’incompatibilité.

A ceux-ci viennent se greffer les délégués à l’assemblée générale fédérale de L’Adamaoua (une personne) du Centre (deux personnes), de l’Extrême-Nord (deux personnes), de l’Est (une personne) du Littoral (trois personnes), du Nord- ouest^ ne personne), du Sud (une personne) et du Sud-ouest(une personne).il faut dire qu’à tout ceci, s’ajoutent les délégués des clubs professionnels qui sont au nombre de deux et d’un délégué de corps de métier.

En revanche, un poste de délégué de la Ligue régionale du Sud-ouest à ta même assemblée générale est vacant pour cause de décès de son titulaire (André Motanga ex maire de ta ville de Limbe Ndlr). Dans le premier cas conformément aux articles 36 et 50 des statuts de ta Fécafoot, les concernés se trouvent dans une situation illégale de cumul, et devrait dans un délai maximal d’un mois à compter de leur élection, démissionner de leur précédent poste.

« D’après le secrétaire général de la Fécafoot par intérim Didier Banlock, ils ont effectivement déposé leur démission, c’est l’occasion pour la commission électorale de tes féliciter pour ce sens de la légalité de responsabilité car cela n’a toujours pas été le cas par le passé », affirme Gilbert Schlick.

Un appel à candidature lancé

Sur les 76 membres élus, t’assemblée générale n’en dispose que 60 sur les dix ligues régionales, quatre sont sans président. Au regard de la place de l’Ag prépondérante, dans l’organisation de la fédération et de l’importance dans l’organisation du championnat dont le lancement est imminent, il est plus que opportun de pouvoir à tous ces postes vacants.

Pour être tout à fait clair, « un processus électoral est tancé dès à présent. Il concernera tes présidents, tes délégués des ligues régionales à t’assemblée fédérale. Cette des délégués et corps de métier, clubs professionnels sera fait ultérieurement et selon les textes régissant les entités concernés.

L’appel à candidature sera publié à partir de ce jour (hier Ndlr) », a détaillé le président de la Commission électorale qui a profité de l’occasion pour dresser le bilan de l’organe dont il a ta charge durant l’organisation de tout le processus électorat. Malgré quelques couacs, observés pendant le processus, il y’a des choses à parfaire pour le bien du football camerounais. A cet effet, des observations ont été déposées sur la table du président de la Fécafoot. A suivre !

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles