Camerounactuel

Environ 5.000 artisans africains participent à la foire internationale de Brazzaville au Congo

La capitale de la République du Congo, Brazzaville, accueille du 11 au 20 août la première édition de la foire internationale de l’artisanat du Congo (FIAC) où environ 5.000 artisans africains exposeront leurs produits.

Cette première édition placée sous le thème « L’artisanat : pilier des économies africaines », constitue, selon le ministère des Petites et moyennes entreprises et de l’Artisanat, l’un des plus grands rendez-vous des artisans africains, à l’image du Marché ivoirien de l’artisanat et du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou.

La FIAC vise comme objectif la redynamisation des économies africaines. Dans ce contexte, outre les expositions des produits artisanaux, il est prévu des panels d’échanges et des débats autour des sujets portant sur la valorisation des chaînes de valeur et les défis auxquels reste confronté ce secteur pour son véritable essor.

Plusieurs pays du continent africains y prennent part. Il s’agit, entre autres, du Sénégal, du Togo, de la République démocratique du Congo, du Burkina Faso, du Rwanda, de la Guinée, de la Côte d’Ivoire et du Niger.

« Cette édition de la FIAC se propose de tracer clairement les signaux d’une véritable relance des stratégies de promotion de l’artisanat au Congo et de rejoindre la dynamique déjà amorcée par plusieurs pays africains », a déclaré la ministre congolais des Petites et moyennes entreprises et de l’Artisanat Jacqueline Lydia Mikolo, à l’ouverture de la foire.

Selon elle, cette occasion permet de relever le défi de la normalisation des produits artisanaux au Congo et d’intégrer les artisans au système de sécurité sociale.

Au Congo, le secteur de l’artisanat représente 20% du Produit intérieur brut et 80% du secteur informel national.

L’ambition des autorités est de préparer les artisans locaux au marché commun de la Zone de libre-échange continentale africaine, de renforcer la vocation panafricaine de la foire, de promouvoir les produits du terroir, de faciliter le partage d’expériences entre différents acteurs du continent et la formation dans les métiers de l’artisanat.

Xinhua

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi

No Content Available