Camerounactuel

Emprunt obligataire : le Cameroun veut lever 200 milliards de Fcfa

L’État entend mobiliser par ce montant pour relancer certains projets inscrits au budget de l’État pour l’exercice 2022.

Le gouvernement camerounais a récemment été autorisé par la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf) à effectuer une opération d’emprunt obligataire par Appel public à l’épargne pour un montant de 200 milliards de F pour financer certains projets inscrits au budget de l’État pour l’exercice 2022. Après 2010, 2013, 2014, 2016 et 2018, ce sera le sixième emprunt obligataire lancé par le Cameroun. L’opération est conduite par le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze.

Cet appel public à l’épargne de l’État du Cameroun fait l’objet d’un Road show, une campagne marketing qui a conduit la délégation camerounaise au Gabon, au Cameroun et se rendra Congo Brazzaville pour inciter les investisseurs à souscrire à cet emprunt obligataire auprès d’un syndicat de placement.

Dans le détail, les principaux caractères de l’émission obligataire sont un montant de 200 milliards de F, un taux d’intérêt séduisant et maitrisé de 6,25% net d’impôts et taxes, une maturité innovante de 7 ans, une période de différé de 2 ans. Le minimum des souscriptions est de 30 titres obligataires.

Pour atteindre les résultats escomptés par cette opération dont l’État du Cameroun est l’émetteur, appel a été fait à quatre arrangeurs dont Afriland Bourse and Investissement, la Société générale Capital Securities-Central Africa, Upline Securities Central Africa, BGFI Bourse, et deux co-arrangeurs : Atlantic financial group Capital et ASCA qui constituent ce syndicat.

Compte séquestre à la Beac

Le 17 mai à Douala, Louis Paul Motaze a ainsi procédé au lancement de l’emprunt obligataire baptisé « ECMR 6,25% NET 2022-2029 ». Signalons que les quatre premiers emprunts du Cameroun ont été intégralement remboursés, le cinquième s’achève en novembre 2023.

Au cours de la décade 2010 2023, le Trésor public a également remboursé un montant total de 3 349,14 milliards de F dont 2 294, 024 milliards sur le monétaire de la Beac, 645 milliards sur le marché financier local et 360,12 milliards sur le marché international. Cette sixième opération est entièrement garantie par l’État du Cameroun.

À cet effet un compte séquestre a été ouvert dans les livres de la Beac et approvisionné régulièrement en prévision des échéances de remboursement sous le contrôle de la Représentation de la masse des Obligataires qui sera mise en place.

La réalisation d’une cinquantaine de projets est prévue dans les secteurs stratégiques des infrastructures, des industries et services, du développement rural, conformément à la vision 2035. En effet, certaines activités au cours de cette année 2022 nécessitent la mobilisation de ces 200 mil- liards de F qui sont destinés à des projets structurants de développement inscrits au budget 2022.

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles