Camerounactuel

Douala : la CAN amère de la circulation

En raison de la tenue de la Coupe d’Afrique des Nations comme dans bien d’autres villes où se déroule la grande fête du football africain au Cameroun, des modifications de la circulation sont apportées dans les axes qu’empruntent les différentes délégations.

A Douala, c’est le Commissaire Divisionnaire Raymond Essogo, délégué régional de la sûreté nationale pour le littoral qui sonne le tocsin, la police étant l’autorité qui dirige la circulation sur nos axes urbains, soutenue en cela par les autorités administratives que sont le préfet et le gouverneur.

Ainsi donc, des modifications de la circulation sont apportées sur la sortie Est de la ville de Douala qui constitue la nationale N° 3, cet axe qui part du carrefour marché des fleurs à Bonapriso jusqu’à l’entrée triomphale du stade Japoma, en passant par le carrefour Nelson Mandela encore appelé carrefour Elf, carrefour des billes, marché de Ndogpassi, borne 10 Tradex, carrefour Ari, Tradex Yassa, stade Japoma. La circulation sera bloquée sur cet axe à certaines heures, notamment les heures durant lesquelles vont se dérouler les matchs de la Can Total Energies 2021 au stade Japoma à Douala.

De façon précise, cette mesure est applicable à partir de ce mardi 11 janvier, date à laquelle se joue le premier match de la poule E qui est logée à Douala, notamment le match Algérie-Sierra Leone qui débute à 14 heures précises. Suivant les déclarations du Divisionnaire Essogo, « ledit axe sera interdit à la circulation pour tout véhicule sauf ceux des acteurs de la Can, deux heures de temps avant le démarrage de chaque match, et 30 minutes avant la fin du match ».

Des aménagements sont ainsi prévus afin que la circulation soit ré ouverte dès que le match a commencé, puis refermée 30 minutes avant la fin du match, cela afin de permettre que les autres usagers de la route ne souffrent que peu de la mesure. « C’est un plan de circulation qui a été proposé et approuvé par le gouverneur de la région du Littoral », précise le Commissaire Divisionnaire Raymond Essogo.

Les acteurs de la Can sont les parties prenantes, notamment les équipes, les officiels, les personnes d’encadrement et d’autres personnalités allant au stade. Ce sont là les acteurs qui peuvent circuler sur cet axe durant les heures interdites, partant de leurs lieux d’hébergement respectifs jusqu’au stade.

Circulation minimale des usagers de la route

Le souci ici, explique le délégué régional de la sûreté nationale pour le littoral, est de concilier une circulation aisée des acteurs de la Can tout en permettant la continuité des activités économiques et la circulation des autres usagers de la route.

Pour permettre un minimum de circulation durant les heures de pointe, six (6) point de traversée sont prévus : le carrefour marché des fleurs, l’échangeur Neslon Mandela, le carrefour des billes, le carrefour marché Ndogpassi, le carrefour Ari et le carrefour Yassa.

Il s’agit là des points de traversée qui permettront aux automobilistes, de partir d’un côté de cet axe à l’autre, et inversement. Et donc selon le Commissaire Essogo, la circulation ne sera pas aussi totalement bloquée comme on pourrait le penser, l’essentiel étant de permettre une circulation minimale des usagers de la route.

Des points de déviation sont également prévus : le premier point de contournement pour ceux des usagers qui viennent d’Edéa, part du pont sur la Dibamba pour le carrefour Nkol-Bong en longeant le grand parking du stade Japoma ; et au carrefour Nkol-Bong on peut continuer sur Ndokoti et emprunter les différents axes qui s’offrent à ce grand carrefour de la ville de Douala ; le deuxième point de déviation pour ceux qui viennent du carrefour marché des fleurs, la déviation est faite en passant par Bonapriso et New-Bell pour rallier Ndokoti et emprunter l’axe qui débouche sur le pont sur la Dibamba.

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles