fbpx

Cameroun Actuel

Des villages toujours sous le feu russe, 6000 habitants évacués

Une trentaine de villages du nord-est de l’Ukraine étaient lundi sous le feu de la Russie. Celle-c poursuivait sa nouvelle offensive dans la région de Kharkiv, occupant des dizaines de km2 de territoire en quelques jours.

« Plus de 30 localités de la région de Kharkiv ont été touchées par des tirs d’artillerie et de mortier ennemis », a indiqué en milieu de journée sur les réseaux sociaux le gouverneur régional, Oleg Synegoubov.

Il précise que 5762 habitants au total ont été évacués de ces zones depuis le début des combats. L’évacuation d’environ 1600 autres personnes était prévue ce lundi, en dépit d’une « situation assez compliquée », selon lui.

Les forces russes ont franchi la frontière depuis vendredi pour mener une offensive dans les directions de Lyptsi et Vovtchansk, deux localités situées respectivement à une vingtaine et une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Kharkiv, la deuxième ville du pays.

« Actuellement, l’ennemi connaît des succès tactiques », a reconnu tôt lundi l’état-major ukrainien. Moscou a mobilisé « jusqu’à cinq bataillons », selon Kiev.

Selon la chaîne Telegram DeepState, proche de l’armée ukrainienne, les Russes sont parvenus à occuper une bande d’environ 70 km2 dans la région de Lyptsi et une autre de 34 km2 vers Vovtchansk.

Dans le petit village de Rouski Tychky, à 7 km de Lyptsi, des explosions résonnaient régulièrement au loin, a constaté l’AFP.

« Tellement l’horreur »

Kateryna Stepanova, 74 ans, vient d’être évacuée de Lyptsi avec son fils. Plusieurs bombes ont frappé sa rue.

« Je me suis enfuie avec ce que je portais, des vêtements sales (…) Heureusement, au moins nous sommes en vie », dit-elle à l’AFP, assise dans un minibus à un premier point de rassemblement pour les évacués.

« C’est tellement l’horreur ce qui se passe là-bas. Mais qu’est-ce qu’ils font ces idiots ? Les maisons sont en feu », ajoute la septuagénaire.

Selon la chaîne Telegram Rybar, proche de l’armée de Moscou, après quatre jours d’offensive russe, « aucune percée à grande échelle des défenses ennemies n’a été enregistrée ».

« Après avoir dégagé la zone frontalière +grise+, les unités d’assaut russes se sont concentrées sur la pénétration des bastions et des lignes défensives des forces armées ukrainiennes », affirme la chaîne lundi dans un rapport matinal.

Dimanche soir, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a évoqué « des batailles défensives et des combats acharnés (…) sur…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi