Camerounactuel

Des soldats nigérians tuent 20 combattants extrémistes dans le nord-est du pays

Au moins 20 combattants extrémistes ont été tués au cours des deux dernières semaines par des soldats effectuant des opérations anti-terroristes dans la région nord-est du Nigeria, a indiqué l’armée jeudi.

Bernard Onyeuko, porte-parole de l’armée, a expliqué aux journalistes lors d’un point de presse à Abuja, la capitale nigériane, qu’un total de 2.016 combattants et leurs familles se sont rendus aux troupes en divers endroits de la région du nord-est au cours de cette période.

Cela porte à 55.000 le nombre de combattants de Boko Haram et de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP) et leurs familles qui se sont rendus à l’armée nigériane cette année, a fait remarquer le responsable militaire.

M. Onyeuko a dit que plusieurs femmes et enfants, dont deux des filles de l’école de Chibok enlevées le 14 avril 2014, ont été secourus par l’armée à Aulari, une ville de l’Etat de Borno, dans le nord du pays, pendant la période des opérations militaires.

Tous les civils secourus et les objets récupérés ont été remis aux autorités compétentes, tandis que les combattants de Boko Haram et de l’ISWAP qui se sont rendus, ainsi que leurs familles, ont été identifiés et remis aux organismes gouvernementaux compétents pour la suite des opérations, a-t-il ajouté.

Xinhua

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi