fbpx

Cameroun Actuel

Des bruits d’ébats sexuels entendus en pleine émission, sabotage ?-Vidéo

C’est un moment incroyable, en pleine émission sur la BBC avec l’ancien joueur Gary Lineker, un son de gémissements d’une vidéo p*rno s’est déclenché pendant plusieurs secondes.

L’avant-match de l’affiche de la Coupe d’Angleterre entre Wolverhampton et Liverpool a été marqué par la diffusion de sons pornographiques alors que Gary Lineker parlait.

L’ancien footballeur, Gary Lineker a été embrouillé par de bruyants sons pornographiques alors qu’il assurait la présentation de l’émission « Match of the Day » sur BBC One pour couvrir l’avant-match de Wolverhampton-Liverpool en FA Cup. Dérangé par cette sonorité, ce dernier a évoqué avec humour qu’il s’agissait surement d’un « sabotage ».

L’incident s’est produit à deux reprises, à une dizaine de minutes d’intervalle. « Je ne sais pas qui fait ce bruit », a commenté le présentateur dont le rire crispé traduisait son immense embarras. « Pourrais-tu arrêter de faire ces bruits ? », a-t-il plaisanté en s’adressant au consultant Danny Murphy. Une manière pour lui de désamorcer la situation.

Gary Lineker et ses équipes ont profité de la rencontre pour mener l’enquête. Et leurs investigations ont porté leurs fruits, comme en atteste le tweet publié par Gary Lineker dans la soirée. Il a tweeté la photo d’un vieux téléphone portable avec du ruban adhésif accroché dessus. « Nous avons trouvé ça scotché à l’arrière du plateau. Pour un sabotage, c’était assez amusant », a-t-il ainsi écrit en légende.

Sans doute que la direction mènera son enquête pour connaître l’identité du plaisantin derrière cette farce. Pendant ce temps, des indices désigneraient Micah Richards comme le coupable de cette plaisanterie de mauvaise augure. L’ancien défenseur de Manchester City, consultant sur la BBC, a retweeté quelques messages à ce propos sur le réseau social.

L’épisode a beaucoup fait rire sur les réseaux sociaux, mais beaucoup moins la chaîne BBC. Dans un communiqué, elle a présenté ses « excuses si des spectateurs ont pu être offensés » par les bruits. « Nous enquêtons pour savoir ce qui s’est passé », a-t-elle ajouté.

 




Lire la suite de l’article sur www.afrikmag.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi