Camerounactuel

Crash d’un aéronef au Cameroun : les deux boîtes noires ont été récupérées et l’enquête aérienne est en cours

Neuf passagers et deux membres de l’équipage ont péri au Cameroun dans l’accident mercredi de l’avion d’une compagnie exploitant un pipeline de pétrole, qui s’est écrasé dans une forêt dans la localité de Nanga Eboko. L’appareil de la Cameroon Oil Transportation Company S.A. (COTCO) transportait onze personnes. Toutes ont péri dans le drame.

L’avion avait décollé en début d’après-midi de l’aéroport de Yaoundé-Nsimalen pour rallier «la station de pompage N° 2 à Dompta», dans l’Est du pays, a précisé jeudi dans un communiqué la COTCO. Il s’est écrasé au sol dans une «zone forestière de l’arrondissement de Bibey du département de la Haute Sanaga», dans le centre du pays, à environ 150 km au nord-est de Yaoundé, selon la COTCO.

Boites noires

Le Ministre des Transports, Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe , et son Ministre délégué, Zakariaou Njoya, accompagnés du Gouverneur de la région du Centre, du Préfet de la Haute Sanaga, du Maire de Bibey, du Directeur général de l’Autorité aéronautique, sont arrivés le 12 mai 2022 à Bibey, plus précisément dans la forêt du village Mimbanga où a été localisé l’aéronef dont le contact avait été perdu le 11 mai 2022.

Avec le concours des forces de maintien de l’ordre et des forces de défense ainsi que des populations riveraines, les corps des passagers de l’aéronef ont été retrouvés et ramenés à Yaoundé où ils ont été mis à la disposition des autorités sanitaires. les deux boîtes noires ont été récupérées et l’enquête aérienne, supervisée par le Ministre des Transports, pour établir les causes du crash est en cours.

Le Ministre des Transports, au cours de cette descente sur les lieux du drame, a également présenté aux familles des victimes du crash les condoléances du Président de la République et du Gouvernement.

COTCO

La COTCO est une co-entreprise de droit camerounais créée en 1998 notamment par les groupes américains ExxonMobil et Chevron, ainsi que le Tchad et le Cameroun, pour construire et exploiter un pipeline transportant le pétrole brut tchadien vers le port camerounais de Kribi à destination des marchés internationaux.

La COTCO a pour mission d’exporter, vers les marchés internationaux, le pétrole brut produit à partir des champs pétrolifères tchadiens. Des secouristes étaient encore à pied d’œuvre jeudi après-midi, 24 heures après le crash, pour retrouver et identifier les corps de toutes les victimes, ont indiqué toutes ces sources.

Dernière catastrophe en 2007

La dernière catastrophe aérienne au Cameroun remonte à la nuit du 4 au 5 mai 2007. Un Boeing 737-800 de la compagnie Kenya Airways reliant Douala à Abidjan, s’était écrasé en mer, peu de temps après son décollage de l’aéroport de la capitale économique camerounaise, sous un violent orage. Ses 114 occupants avaient été tués, dont 34 Camerounais.

Trois ans plus tard, une enquête de l’aviation civile camerounaise avait conclu à une erreur de pilotage, le commandant de bord n’ayant pas détecté une dangereuse inclinaison de l’appareil puis n’ayant pas redressé sa trajectoire à temps. Depuis, le Cameroun n’a été le théâtre que d’accidents aériens mineurs impliquant des petits avions de tourisme ou des hélicoptères.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles